Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux-Sèvres : un 8e cas de grippe aviaire

-
Par , France Bleu Poitou
Courlay, France

La grippe aviaire a été détectée dans un élevage de canards de Courlay, dans le nord Deux-Sèvres. 700 canards et 2000 canetons ont été euthanasiés. Il s'agit d'une souche "faiblement pathogène" du virus.

Les 700 canards et 2000 canetons de l'exploitation ont été euthanasiés
Les 700 canards et 2000 canetons de l'exploitation ont été euthanasiés © Maxppp -

C'est le 8e cas de grippe aviaire détecté en Deux-Sèvres. C'est un élevage de canards de Courlay qui est touché. Les 700 canards et 2000 canetons de l'exploitation ont été euthanasiés et l'élevage a déjà fait l'objet d'une première désinfection.

Il s'agit d'un cas "faiblement pathogène", précise la préfecture des Deux-Sèvres dans un communiqué. Cette exploitation était en lien avec une autre infectée elle aussi par le virus.

Ne pas baisser la garde

Pour la préfecture "ces résultats mettent en évidence la nécessité de ne pas « baisser la garde » et de continuer à lutter contre la maladie. Il est donc primordial de poursuivre la mise en œuvre des mesures de biosécurité dans l’ensemble des élevages du département et au cours des transports".

Une zone réglementée de 1 kilomètre autour de l’élevage infecté a été définie. Les sept élevages avicoles situés dans ce périmètre sont soumis à des restrictions de mouvements d’animaux et de produits issus de ces exploitations.

Cette zone va être surveillée : des visites vétérinaires ainsi que des prélèvements pour analyses vont être réalisés sur les volailles des éleveurs de la zone. Si tous les résultats sont favorables la zone pourra être levée au plus tôt dans 21 jours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess