Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Difficile d'offrir des roses bretonnes pour la Saint-Valentin

jeudi 14 février 2019 à 5:55 Par Aurélie Lagain et Christophe Dewaele, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

Autrefois deuxième producteur français de roses, le Finistère s'est fait dépasser par la concurrence de fleurs à bas coût.

Roses (illustration)
Roses (illustration) © Maxppp -

Kerisnel, Saint-Pol-de-Léon, France

Compliqué, maintenant d'offrir des roses de Bretagne ! Pour les amoureux de la Saint-Valentin, il va falloir se rabattre sur les roses du jardin. Et il y en a quelques unes dans les plates-bandes, au vu de l'hiver doux.  Chez le fleuriste, c'est beaucoup plus rare. Le marché a complètement changé en l'espace de cinq ans. 

A l'époque, le Finistère était le deuxième producteur français de roses derrière le Var (avec oui, une production bien moindre quand même). Mais depuis quelques années, la concurrence de pays à bas coûts à mis à terre la filière : Colombie, Kenya s'imposent, sans RSE (responsabilité sociétale des entreprises), sans les mêmes législations sur les pesticides. C'est à ce prix qu'on trouve un bouquet accessible, mais coupé à l'autre bout du monde. 

"La demande des clients s'oriente à des niveaux de prix inférieurs", regrette Christian Bardoul, directeur du pôle horticole de Kerisnel à Saint-Pol-de Léon dans le nord Finistère. "C'est une plante plus complexe et plus coûteuse à produire qu'une autre plante où l'écart de prix et plus facilement gommable."