Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Nouvelle action des pêcheurs contre l'installation d'éoliennes en Baie de Saint-Brieuc

- Mis à jour le
Par

Les pêcheurs de la Baie de Saint-Brieuc se sont à nouveau mobilisés ce vendredi. Ils s'opposent toujours à l'installation d'éoliennes en mer. Un projet qui menace des centaines d'emplois selon eux.

L'Aeolus, navire qui doit installer les éoliennes en baie de Saint-Brieuc, est entouré de dizaines de bateaux de pêche. L'Aeolus, navire qui doit installer les éoliennes en baie de Saint-Brieuc, est entouré de dizaines de bateaux de pêche.
L'Aeolus, navire qui doit installer les éoliennes en baie de Saint-Brieuc, est entouré de dizaines de bateaux de pêche. © Radio France - Johan Moison

Ce vendredi 7 mai, les pêcheurs se sont à nouveau donnés rendez-vous en mer en Baie de Saint-Brieuc pour s'opposer à l'installation d'éoliennes en mer. Le chantier a commencé lundi 3 mai. Ce jour-là, les pêcheurs avaient déjà prévus de se mobiliser mais les bateaux avaient fait demi tour pensant que le chantier avait été retardé.

Publicité
Logo France Bleu

Ce vendredi matin, ils se sont mobilisés une nouvelle fois. Johan Moison, reporter à France Bleu Armorique, a embarqué à bord d'un bateau de pêche d'Erquy.

L'essentiel

  • Plus de 70 bateaux mobilisés
  • Des fusées de détresse tirées au-dessus de l'Aelus, navire plate-forme qui doit installer les éoliennes
  • Appel au calme de la préfecture

Revivez la matinée en direct

12h : c'est la fin de ce direct. L'action des 72 bateaux de pêche se terminent. Pendant plus d'une heure, ils ont tourné autour de l'Aeolus pour protester contre l'installation des éoliennes.

11h : notre reporter sur place a réalisé de très beaux clichés de cette opération des pêcheurs en baie de Saint-Brieuc.

10h40 : 72 bateaux sont mobilisés ce vendredi contre l'installation des éoliennes en baie de Saint-Brieuc. Ces navires de pêche viennent de Saint-Malo, Cancale, Erquy, Paimpol, Saint-Cast-le-Guildo, Saint-Quay-Portrieux. Il y a également trois bateaux normands.

10h20 : Les pêcheurs en colère tirent des dizaines de fusées de détresse au-dessus du navire Aeolus. 

10h : La préfecture maritime appelle les pêcheurs à "éviter tout comportement mettant en danger les personnes et les biens". Des bateaux de la gendarmerie maritime et de la marine nationale sont sur place et surveillent l'opération.

9h30 : Selon notre reporter sur place, des dizaines de bateaux encerclent l'Aeolus, le navire qui doit installer les éoliennes dans le baie.

9h15 : Les pêcheurs sont sur zone, ils encerclent l'Aeolus, imposant bateau hollandais de 140 mètres de long capable de se transformer en plateforme va forer le fond de la baie pour installer les 62 éoliennes.

L'Aeolus imposant bateau hollandais va forer le fond de la baie pour installer les 62 éoliennes. © Radio France - Johan Moison
Comme prévu, les pêcheurs lancent des fusées de détresse autour de l'Aeolus. © Radio France - Johan Moison

9h : Christophe Thiaud pêcheur d'Erquy explique : "On en veut pas de leurs éoliennes, c'est une zone où on travaille. On a peur que la ressource disparaisse pendant les trois ans de travaux. On ne veut pas de compensation financière, on veut pouvoir vivre de notre travail". 

8h30 : L'Aeolus, l'énorme bateau prévu pour le chantier des éoliennes en baie de Saint-Brieuc, est en vue. 

L'Aeolus, bateau-plateforme sur zone pour le chantier des éoliennes en mer. © Radio France - Johan Moison

8h15 : Selon les pêcheurs, la gendarmerie maritime est sur zone. "Si on doit aller au front on ira", explique le patron pêcheur Yohann Regereau. 

A bord du Joliana avec Yohann Regereau © Radio France - Johann Moison

8h : Les bateaux de pêche ont prévu de se retrouver à 9h sur la zone des travaux et d'encercler l'Aeolus, le bateau-plateforme qui doit forer et installer les éoliennes. Les manifestants pourraient aussi tirer des fusées de détresse. Une manifestation est prévue également ce matin au Cap Fréhel.

7h30 : notre reporter Johan Moison est à bord du Joliana avec Yohann Regereau patron pêcheur d'Erquy. Les pêcheurs se sont donnés rendez-vous sur la zone des travaux à 9h. Il y aurait environ 80 bateaux des Côtes d'Armor.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu