Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : bientôt des cages pour piéger les sangliers

-
Par , France Bleu Périgord

Face à la recrudescence du gros gibier, des agriculteurs de Dordogne vont installer trois cages le mois prochain pour tenter de piéger des sangliers.

Trois cages vont être installées début avril pour piéger le sanglier
Trois cages vont être installées début avril pour piéger le sanglier © Maxppp - BELPRESS/MAXPPP

Les agriculteurs vont piéger les sangliers ! Débordés par la recrudescence du gros gibier qui malmène leurs cultures, ils ont choisi de passer à l'action. Trois cages vont être installées en zone rurale le mois prochain. "Le sanglier est une espèce qui se développe trop rapidement. Elle pose des problèmes au monde agricole, mais ça va au-delà. On a des difficultés aussi en milieu urbain. Il faut donc réduire les populations", explique Jean Philippe Granger, le président de la chambre d'agriculture de Dordogne. 

Un système pour compléter le travail des chasseurs

Les chasseurs ont pourtant prélevé 20 000 sangliers en 2020 en Périgord, contre 12 000 trois ans auparavant. Mais ce n'est pas assez aujourd'hui pour limiter les dégâts dans les cultures. "Il y a des efforts faits par les sociétés de chasse pour diminuer la population, ajoute Alexis Cornuez, animateur à la chambre d'agriculture de la Dordogne. Mais ce n'est pas suffisant. Il faut donc trouver des moyens complémentaires."

L'expérience a déjà été menée aux abords des villes, avec succès. Reste à savoir, si les résultats seront les mêmes à la campagne. "C'est un test, reconnaît Alexis Cornuez. On verra bien si ce système porte ses fruits. Il viendra en complément du travail des chasseurs." Les trois cages doivent être installées début avril dans des endroits stratégiques.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess