Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Dordogne : L214 dénonce les conditions d'élevage des cochons à travers une vidéo

vendredi 26 octobre 2018 à 14:31 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord et France Bleu

L'association de protection des animaux L214 vient de publier une vidéo pour dénoncer les conditions d'élevage des cochons. Deux membres de l'association se sont introduits dans une ferme périgourdine sans autorisation.

La vidéo a été tournée dans un élevage du Périgord.
La vidéo a été tournée dans un élevage du Périgord. - Youtube L214

Vaunac, France

Un nouveau coup de communication pour dénoncer les conditions d'élevage des animaux dans les fermes françaises. L'association de protection des animaux L214 a publié ce vendredi 26 octobre sur Youtube et Twitter une vidéo tournée en Dordogne. 

On y voit Léa, une jeune femme de 23 ans s'avançant dans un élevage de porcs. Les images datent du mois de mars dernier et ont été filmées à Vaunac, au nord de Périgueux, sans autorisation et en l'absence du propriétaire des lieux.

La situation "classique" d'un élevage de porcs en France

Au fil de la vidéo, la militante de la cause animale évoque l'entassement des cochons dans les box, elle montre aussi les toiles d’araignée tissées au plafond, les combinaisons sales laissées par l'agriculteur. Un autre plan montre des cochons morts en attente de départ pour l’équarrissage. Rien d'illégal, simplement la situation d'un élevage de porcs comme il en existe des centaines en France.

"Nous n'en voulons pas à l'agriculteur en particulier, nous avons juste voulu montrer au consommateur comment les cochons sont élevés avant d'arriver dans leur assiette. Ils ne sont pas à l'air libre comme la filière veut leur faire croire. Le système est mal géré et ne prend pas en compte le bien-être animal c'est ce que nous voulons dénoncer," explique Léa.

"Certains consommateurs ne veulent plus de cela" - Sébastien Arsac, L214

Sébastien Arsac, porte-parole de L214, poursuit : "95% des élevages ressemblent à celui que l'on voit dans la vidéo. Dans les sondages d'opinion, on voit que les consommateurs sont opposés à ces conditions. _Aujourd'hui un cochon sur cinq n'atteint pas l'âge d'abattage_, d'autres sont mutilés. Il faut aussi que les agriculteurs réagissent et prennent conscience que certains consommateurs ne veulent plus de cela." 

Pas de réaction de l'agriculteur mis en cause

La vidéo a été vu des dizaines de milliers de fois et largement relayée sur les réseaux sociaux. Elle a suscité de très nombreux commentaires. "C'est écœurant et déprimant de voir toutes ces pauvres bêtes traités aussi cruellement", écrit Claire. "J'ai honte d'être un humain et de regarder toutes ces horreurs", ajoute Danielle.

L’agriculteur mis en cause a découvert la vidéo avec stupéfaction. Il ne souhaite pas réagir pour alimenter une quelconque polémique. Il n'envisage pas non plus de porter plainte contre les militants entrés sans autorisation sur son élevage.