Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Agriculture – Pêche

Dordogne : la coopérative Périgord Aviculture veut augmenter de 10% sa production de poulets d'ici 2020

dimanche 10 mars 2019 à 20:09 Par Harry Sagot, France Bleu Périgord

Depuis la fusion en janvier, Périgord aviculture est une section de la coopérative Maïsadour. Elle veut veut faire passer sa production annuelle de 3,2 millions de poulets actuellement, à 3,5 millions l'an prochain.

Périgord aviculture produit essentiellement des poulets label rouge
Périgord aviculture produit essentiellement des poulets label rouge © Maxppp - BEP/L'ALSACE

Dordogne, France

Les 107 éleveurs de poulets de la coopérative "Périgord aviculture", devenue la section Périgord aviculture  de Maïsadour, vont devoir augmenter leur production pour répondre à la demande, et au développement de leur abattoir de Terrasson. Ils produisent actuellement 3,2 millions de poulets par an, dont 85% qui bénéficient du label rouge, et dont 2,5 millions de l'Indication géographique protégée : l'IGP Périgord

Le poulet du Périgord : une production rémunératrice

L'abattoir "Fermiers du Périgord" à Terrasson, mis aux normes depuis son rachat en 2012, abat actuellement quelque 5,2 millions de poulets par an, mais pourrait faire davantage, et la demande progresse pour les poulets labellisés, surtout à l'export. Périgord aviculture, qui lui confie déjà l'essentiel de ses poulets, s'est donc lancée dans une augmentation d'environ 10% de sa production, pour atteindre les 3,5 millions de poulets d'ici deux ans.

Pendant l'assemblée de la section Périgord aviculture de Maïsadour - Radio France
Pendant l'assemblée de la section Périgord aviculture de Maïsadour © Radio France - Harry Sagot

Virginie Petit, présidente de la section Périgord aviculture de Maïsadour, confirme que l'élevage de poulets du Périgord est une production rémunératrice pour l'éleveur : "c'est une production qui laisse une rémunération stable, et il y a des aides du Département, de la Région et de la coopérative Maïsadour pour aider l'éleveur à s'installer.

A Labastide Murat par exemple, Thierry Noiraud élève déjà 13.200 poulets par an, pour compléter les revenus de sa femme de vaches limousines. Cet éleveur lotois va construire un second bâtiment, pour doubler sa production. "_C'est une production qui offre une bonne sécurité économique et un débouché assuré, pour une quantité de travail raisonnable_."