Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Dordogne : la présidente de la FNSEA dénonce les "intermittents du spectacle" de la Coordination Rurale

mardi 8 janvier 2019 à 18:06 Par Valérie Dejean, France Bleu Périgord

Christiane Lambert, la présidente de la Fédération Nationale des syndicats d'exploitants agricoles, était ce mardi en Dordogne pour animer un meeting de campagne avant les élections à la chambre d'agriculture.

Christiane Lambert, présidente de la FNSEA
Christiane Lambert, présidente de la FNSEA © Radio France - Valérie Déjean

Périgueux, Dordogne, France

La patronne de la FNSEA n'a pas mâché ses mots. Interrogée sur l'action des adhérents de la Coordination rurale qui se sont pendus symboliquement aux arbres des allées Tourny à Périgueux, elle les a qualifiés d'intermittents du spectacle. 

Moi je suis venue en Dordogne pour parler du programme de la FNSEA et des Jeunes Agriculteurs. Nous sommes syndicat majoritaire depuis soixante ans, ça agace les syndicats minoritaires. Pour autant, faut pas mentir. Qui conduit la politique d'installation ? Les jeunes agriculteurs . Qui est présent tous les jours dans les réunions pour maintenir un territoire vivant ? C'est la Fnsea. Donc ces intermittents du spectacle qui sortent tous les six ans, ils dépensent beaucoup d'argent pour faire de la publicité, les agriculteurs jugeront qui les défend le mieux. — Christiane Lambert

La présidente de la FNSEA a également accusé la Coordination rurale de tenter de récupérer le mouvement des Gilets Jaunes. Ils étaient parmi les premiers agriculteurs à rejoindre les ronds points dès le début du mouvement en Bergeracois.

Ce mardi matin, trois militants de la confédération paysanne ont simulé une pendaison pour alerter sur le suicide des agriculteurs (150 par an).