Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Dordogne : les agriculteurs lancent une cagnotte participative pour payer des frais de justice

vendredi 4 mai 2018 à 14:50 Par Valérie Dejean, France Bleu Périgord

Une vingtaine d'agriculteurs de Dordogne avaient été relaxés par le tribunal correctionnel de Bergerac le 16 janvier dernier après une manifestation contre la baisse du prix du lait en août 2015 à Sarlat. Mais le parquet a fait appel.Et ils ont besoin d'aide pour financer le nouveau procès.

manifestation des agriculteurs à Sarlat en août 2015
manifestation des agriculteurs à Sarlat en août 2015 © Radio France - Benjamin Fontaine

Sarlat-la-Canéda, Dordogne, France

En août 2015, ils étaient prés de 300 à manifester devant les parkings des grandes surfaces de Sarlat contre la baisse des cours du prix du lait ou de la viande. Ils avaient déversé du lisier et du fumier sur les parkings, dérobé du lait et du jambon étranger dans les rayons pour le redistribuer gratuitement aux consommateurs. Les grandes surfaces avaient porté plainte.

les manifestants avaient sorti des rayons toute la charcuterie étrangère  - Aucun(e)
les manifestants avaient sorti des rayons toute la charcuterie étrangère - FDSEA

Vingt agriculteurs sur les 300 avaient été poursuivis par la justice. Mais les agriculteurs avaient été relaxés par le tribunal de Bergerac. Leur avocat, Benoit Ducos- Ader avait plaidé, avec succès, l'état de nécessité

Le parquet de Bergerac a fait appel en janvier.

Les 20 agriculteurs seront donc jugés une deuxième fois par la cour d'appel de Bordeaux. Le procès devrait se tenir d'ici la fin de l 'année. Mais il faut à nouveau débourser 12 000 euros pour les frais de justice de ce deuxième procès. Les trésoreries des syndicats sont à plat. La FDSEA, les Jeunes Agriculteurs, la fédération des producteurs de lait et la section bovine, ainsi que l'association APARU ont donc choisi de solliciter les consommateurs avec une cagnotte participative pour financer ce procès en appel.

Pierre Henri Chanquoi et Fabien Joffre  devant la cagnotte pour payer les frais de justice du procès en appel  - Radio France
Pierre Henri Chanquoi et Fabien Joffre devant la cagnotte pour payer les frais de justice du procès en appel © Radio France - Valérie Déjean

Pour Pierre Henri Chanquoi, président des jeunes agriculteurs, "c'est le problème de tout le monde puisque les consommateurs sont aussi concernés par ces manifestations  qui ont permis d'aboutir à la création des états généraux de l'alimentation pour que l'état mette en place des règles pour acheter de bons produits, faits en France à des prix convenables."

Le procès en appel devrait se tenir d'ici la fin de l'année à Bordeaux. La cagnotte est mise en place durant 240 jours sur Leetchi.