Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Dordogne : les chasseurs prudents et réservés face à la réforme du permis de chasse

samedi 14 avril 2018 à 10:51 Par Paul Barcelonne, France Bleu Périgord

A l'occasion de son assemblée générale, la fédération départementale des chasseurs de la Dordogne, par la voix de son président Michel Amblard, s'est montrée "prudente et réservée" face à la réforme du permis de chasse, prévue par Emmanuel Macron.

Le permis de chasse national à 200 euros : la réforme, pour bientôt ?
Le permis de chasse national à 200 euros : la réforme, pour bientôt ? © Maxppp - PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Dordogne, France

Serait-ce un cadeau fait aux chasseurs ? Emmanuel Macron, le président de la République, envisage de baisser le prix de permis de chasse national à 200 euros, contre 400 euros aujourd'hui. "Je reste prudent et réservé, on en parle beaucoup mais c'est un projet, il faut attendre aussi l'avis des parlementaires et des ministères" avance Michel Amblard, le président de la fédération départementale des chasseurs de la Dordogne "C'est une réforme importante. Peut-être qu'il veut séduire les chasseurs...". Pour le chef de l'Etat, l'objectif est clairement de rapprocher le permis national du permis départemental. La baisse du prix du permis de chasse pourrait être inscrite dans la prochaine loi de finances à l'automne 2018 et entrer en vigueur le 1er juillet 2019.

Objectif : faire de nouveaux adeptes ? 

En Dordogne, il y a plus de 20 000 chasseurs. Alors, avec cette baisse du prix du permis de chasse, s'agit-il de trouver de nouveaux adeptes ? "Mais il n'y a pas que des gens aisés en Dordogne, comme ailleurs. Cette réforme est un peu au détriment du petit permis de chasse" reprend Michel Amblard. Le président de la Fédération Départementale des chasseurs de la Dordogne rappelle son engagement "que la chasse soit accessible à toutes les bourses, même les plus petites". Michel Amblard préfère que "les chasses traditionnelles, rurales et familiales soient pérennisées".