Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Dordogne : les élevages bovins luttent toujours contre la tuberculose

jeudi 24 août 2017 à 14:21 Par Aurore Richard, France Bleu Périgord et France Bleu

Les élevages bovins de Dordogne sont les plus concernés par la tuberculose en France. Chaque année, entre 18 et 30 foyers sont détectés, principalement dans le nord-est du département. Le secteur essaie justement de lutter contre cette maladie.

Depuis le début de l’année 2017, neuf cheptels infectés par la tuberculose ont été recensés sur la seule commune de Saint-Saud-Lacoussière
Depuis le début de l’année 2017, neuf cheptels infectés par la tuberculose ont été recensés sur la seule commune de Saint-Saud-Lacoussière © Radio France - Radio France

Dordogne, France

L’administration, les éleveurs bovins et le groupement sanitaire de défense bétail sont à pied d’œuvre pour prévenir et enrayer la diffusion de la tuberculose.

Il faut d’abord agir au sein de l’élevage lui-même avec la mise en place de mesures de biosécurité. Les éleveurs doivent donc protéger les bâtiments, les abreuvoirs, les clôtures pour éviter que la bactérie ne s’introduise.

Une maladie longue à éradiquer

Cela passe aussi par « l’éradication de la faune sauvage puisqu’elle est elle-même contaminée, notamment les blaireaux », précise Michel Larue, éleveur bovin et président de la section bovine de la FDSEA, la Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricole de la Dordogne. Dans le département, les cerfs et les sangliers peuvent aussi être infectés par la tuberculose.

Pour Michel Larue, ce problème ne pourra peut-être pas être réglé dans la décennie mais en tout cas, des mesures sont prises dans ce sens.

La France est « indemne de tuberculose bovine » depuis 2001

La tuberculose a avant tout des conséquences sur le statut sanitaire de la France. Depuis 2001, le pays est considéré comme indemne par l’Union Européenne. Ce statut est indispensable pour pouvoir exporter des bovins vivants, notamment en Italie. «Pour le consommateur, c’est tout à fait anecdotique, cela n’a pas de conséquence », rappelle le président de la section bovine de la FDSEA.