Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Dordogne : les vendanges des blancs secs ont débuté ce lundi 9 septembre dans le Bergeracois

-
Par , France Bleu Périgord

Après une année marquée par une météo capricieuse, les vendanges des blancs secs débutent en Dordogne. Au vignoble des Verdots à Conne-de-Labarde dans le Bergeracois, les rendements devraient baisser de 20% cette année, mais 2019 devraient être un bon millésime.

Les premiers coups de sécateurs ont été donnés ce lundi 9 septembre au vignoble des Verdots à Conne-de-Labarde dans le Bergeracois
Les premiers coups de sécateurs ont été donnés ce lundi 9 septembre au vignoble des Verdots à Conne-de-Labarde dans le Bergeracois © Radio France - Emmanuel Claverie

Conne-de-Labarde, France

Comme le veut la tradition, c'est par les blancs secs que les vendanges ont débuté dans le Bergeracois en Dordogne ce lundi 9 septembre.  Des vendanges 2019 qui interviennent après une année météorologique assez spéciale.  "Nous avons cumulé cette année une petite période de gel tardif , explique David Fourtout, propriétaire du vignoble des Verdots à Conne-de-Labarde où les vendanges se font entièrement au sécateur. Avec un stress par le froid qui a occasionné du retard, ajoute-t-il, puis après un stress par le chaud et enfin un stress par la sécheresse, c'est une année complète" 

La sécheresse provoque une baisse de rendements

Sur ses 45 hectares de vignoble, David Fourtout produit 250 000 bouteilles dont un tiers de vin blanc sec - Radio France
Sur ses 45 hectares de vignoble, David Fourtout produit 250 000 bouteilles dont un tiers de vin blanc sec © Radio France - Emmanuel Claverie

"Heureusement, le mois d'août a été ponctué d'orages précise le vigneron. Ils ont amené 70 mm d'eau répartis en trois fois ce qui est très bien, et comme nos rangs sont travaillés, la vigne n'a pas souffert. Sur les blancs secs, nous avons même des potentiels d'acidité supérieurs à ce qu'on avait l'année dernière qui avait été une belle année". 

En contrepartie, les rendements seront inférieurs de près de 20% par rapport à 2018.  "A cause de la taille des baies inférieures de 5 à 20% par rapport à la normale" explique David Fourtout. Cela fera donc moins de jus, mais plus concentré". 

Au vignoble des Verdots, la sécheresse devrait provoquer une baisse de 20% des rendements pour les blancs secs cette année, mais la qualité est au rendez-vous. - Radio France
Au vignoble des Verdots, la sécheresse devrait provoquer une baisse de 20% des rendements pour les blancs secs cette année, mais la qualité est au rendez-vous. © Radio France - Emmanuel Claverie

2019 devrait être un bon millésime

Un avis que partage Jean-Marie Lespinasse, le nouveau maître de chai du vignoble. "Les épisodes météo ont été compliqués cette année mais jamais catastrophiques. Nous avons une belle maturité, et d'après les dernières tendances, on peut partir sur une bonne année. On se rapprocherait de 2018 qui était un très bon millésime".

Le Bergeracois a produit en 2018 53.610 hectolitres de blancs secs, dans deux appellations. Bergerac et Montravel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu