Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : les vignes du Bergeracois ont besoin d'une bonne dose de pluie

-
Par , France Bleu Périgord

Avec les récents pics de température de la fin du mois de juillet, les viticulteurs de Dordogne craignent d'importantes pertes lors des vendanges du mois de septembre.

La canicule fragilise les vignes qui manquent d'eau
La canicule fragilise les vignes qui manquent d'eau © Radio France - Laurence Méride

Grâce à un printemps pluvieux, les vignes du bergeracois se portent bien. Il y a une très belle sortie de raisins pour l'instant. Seulement, dans quelques jours ces vignes auront besoin d'eau pour être récoltées dans les meilleures conditions. Mais avec la canicule qui touche le département de la Dordogne depuis la semaine dernière, le manque d'hydratation des plants se fait déjà sentir. 

Reportage dans les champs de vignes du Clos du Breil

Exemple dans les rangs de vignes du Clos du Breil à Saint-Léon-d'Issigeac, un domaine situé à 25 kilomètres au sud de Bergerac. Le viticulteur Yann Vergniaud doit repousser le début de ces vendanges. Prévues à la fin du mois d'août elles auront finalement lieu début septembre parce que les raisins ne mûrissent pas à la même vitesse : "Vous avez sur la même grappe des raisins qui sont rouge pourpre et d'autre qui sont vert. Tout ne va pas être mûr en même temps. Cela va occasionner une perte de récolte." constate Yann Vergniaud. 

Les raisins ne mûrissent pas à la même vitesse sur la même grappe
Les raisins ne mûrissent pas à la même vitesse sur la même grappe © Radio France - Laurence Méride

Les yeux rivés sur la météo 

En attendant les vendanges, et comme il le fait depuis cinq ans déjà, le vigneron du Bergeracois a mis en place des techniques pour lutter contre la sécheresse. Premièrement, il ne quitte jamais la météo des yeux : "c'est le seul moyen d'anticiper les dégâts, selon Yann Vergniaud, pour évaluer le stress hydrique des vignes."

Les méthodes du vigneron Yann Vergniaud pour évaluer le stress hydrique des vignes.

La filière qui en plus d'être fragilisée par la météo tous les ans doit cumuler avec les conséquences de la crise du coronavirus cette année. Les viticulteurs français ont dénoncé cette semaine la faiblesse du plan de soutien du gouvernement. Ils réclament que le seuil pour avoir accès aux exonérations de charges soit abaissé. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess