Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : malgré la douceur du mois de février, les arbres fruitiers sont dans les temps

-
Par , France Bleu Périgord

Alors que dans certains départements, les agriculteurs s'inquiètent de l'éclosion précoce des bourgeons, en Périgord le temps doux du mois de février a permis de rattraper le léger retard accumulé en janvier et facilite le travail des exploitants.

Le beau temps du mois de février a facilité le travail des agriculteurs
Le beau temps du mois de février a facilité le travail des agriculteurs © Radio France - Emmanuel Claverie

Le mois de février particulièrement doux, ne devrait pas avoir de conséquences néfastes sur les cultures périgourdines. Alors que dans d'autres départements, les exploitants s'inquiètent de l'avance prise par les arbres fruitiers, en Dordogne, les températures clémentes ont juste permis de rattraper le retard accumulé depuis le début de l'année. "Avec le mois de janvier qui a été assez  froid par rapport à un mois de janvier normal,  nous sommes sur des stades normaux d'avancement des cultures" précise Nicolas Fedou, conseiller spécialisé en climatologie à la Chambre d'agriculture de la Dordogne.

"Le risque pour l'instant, à part avoir de forts cumuls derrière et une avancée très rapide des cultures, est moindre que les années précédentes qu'on a pu connaître avec des risques de gel très précoces. Et même si les journées que nous connaissons actuellement sont assez chaudes pour la période, les matinées restent fraîches, et du coup les démarrages ne sont pas très rapides pour l'instant."

Une aubaine pour la préparation des cultures

Ces trois semaines de beau temps facilitent en tous cas le travail des exploitants. "On est super content après un hiver long et pluvieux" se réjouit Côme Lapierre, chef de culture aux vergers de la Californie à Grun Bordas entre Périgueux et Bergerac. "Ça permet de reprendre les travaux pour lesquels on est obligé de brasser un peu de terre comme les plantations. Actuellement nous remplaçons les arbres morts dans les parcelles, et il faut que la terre soit un petit peu sèche pour que çà ne colle pas à la pelle mécanique, afin de travailler dans de bonnes conditions". A plusieurs reprises, le thermomètre a dépassé les 20 degrés en Dordogne ce mois de février

Choix de la station

À venir dansDanssecondess