Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : mangez des noix ! Le nouveau président de l'ODG Noix du Périgord veut en développer la consommation

-
Par , France Bleu Périgord

Fraîchement élu à la tête du Syndicat professionnel de la Noix du Périgord, Fabien Joffre veut développer la consommation de ce fruit à coque, excellent pour la santé, et assurer la pérennité de sa production en Dordogne, en tenant compte du changement climatique.

Il va falloir faire des réserves d'eau pour permettre aux noyers de passer les trois mois sans pluie
Il va falloir faire des réserves d'eau pour permettre aux noyers de passer les trois mois sans pluie © Radio France - Emmanuel Claverie

Depuis quelques jours, le syndicat professionnel de la noix du Périgord a un nouveau président : Fabien Joffre a succédé à Alain Pouquet, qui avait oeuvré pour l'obtention du label AOP Huile de Noix du Périgord. L'une de ses principales missions va être d'assurer le développement de la filière et de la consommation de noix en France. "On est un pays qui connaît mal les fruits à coque, notamment la noix, qui a pourtant des atouts santé phénoménaux", constate Fabien Joffre, invité de France Bleu Périgord. "Les rapports Oméga-3 sur Oméga-6 sont extraordinaires pour la santé et pour le vieillissement, elle apporte du bon cholestérol,... Aujourd'hui, on parle de végétal et c'est vrai qu'on manque de consommation en France. Donc on va essayer de communiquer pour développer la consommation sur notre territoire. Mais pour de la communication, il faut de l'argent. C'est toujours compliqué de payer, c'est toujours compliqué de s'organiser, mais c'est en cours. Il faut faire prendre conscience à tout le monde qu'on ne s'en sortira qu'en s'organisant et en mettant quelques sous sur la communication."

Autre mission pour le nouveau président de l'Organisme de défense et de gestion de l'AOP Noix et Huile de noix du Périgord : préparer la filière à affronter les changements climatiques, dont les premiers effets se font déjà sentir. "Le noyer est un arbre résistant", explique Fabien Joffre, "mais aujourd'hui, on a de plus en plus de problèmes pour passer le cap de l'été. Plus ça va, plus il sera indispensable de stocker de l'eau l'hiver quand il pleut abondamment pour pouvoir s'en servir pendant l'été, notamment les trois mois où il ne pleut plus du tout : juillet, août, et septembre."

Tourisme et agriculture, deux secteurs vitaux et liés

Des tâches qui viennent s'ajouter à son autre casquette, puisque ce producteur de noix de Nailhac est aussi éleveur et président de la FDSEA, le principal syndicat agricole du département. Selon Fabien Joffre, les enjeux de cette filière sont tout autres, notamment en ce jeudi de manifestation des éleveurs à Lyon et à Clermont-Ferrand. "On se rend compte que tous les revenus des éleveurs sur le département, que ce soit en lait ou en vaches allaitantes sont catastrophiques, ce sont les plus bas de toutes les filières", déplore-t-il. "Il faut absolument retrouver des prix décents pour les éleveurs si on veut garder un territoire ouvert, avec les grands herbages que l'on a aujourd'hui. Et là, on a vraiment besoin de nos collectivités territoriales, qui sont en train d'en prendre conscience, en faisant en sorte que dans la restauration collective on consomme des produits français."

Un territoire où on trouve beaucoup de friches, ce n'est vraiment pas beau pour les touristes. On a besoin des touristes sur le département pour continuer à faire vivre de nombreuses fermes, notamment dans le Sarladais, c'est indispensable. 

Fabien Joffre, président du Syndicat professionnel de la noix, invité de France Bleu Périgord

Choix de la station

À venir dansDanssecondess