Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : pas de psychose après la découverte de cas de grippe aviaire

-
Par , France Bleu Périgord
Biras, France

Les périgourdins sont semble-t-il restés sereins après la découverte de cas de grippe aviaire dans une basse-cour de Biras en Dordogne. Sur les marchés, et dans les fermes alentours, la nouvelle est prise avec du recul. Il faut dire que la consommation de viande, ou de foie gras n'est pas dangereuse

Des vendeurs de poulets et pintades sur le marché de Terrasson
Des vendeurs de poulets et pintades sur le marché de Terrasson © Radio France - Harry Sagot

Après la révélation par la préfecture de la Dordogne de plusieurs cas de grippe aviaire en Dordogne, du côté de Biras, en Périgord vert, les consommateurs n'étaient pas particulièrement effrayés ce jeudi.

Sur le marché de Terrasson, les consommateurs et les marchands de volaille n'ont rien changé à leurs habitudes.

Reportage sur le marché de Terrasson

Les éleveurs de volailles n'ont pas oublié de leur côté la chute de la consommation de volailles il y a 8 ans. C'était après la contamination d'une soixantaine d'élevages dans l'Ain. 

C'est leur crainte principale malgré le message répété en boucle : il n'y a aucun risque à manger de la volaille, des oeufs ou du foie gras.

Pour le moment, seule la Corée du Sud a suspendu ses importations de volailles françaises mais ça n'inquiète pas les producteurs périgourdins, qui produisent sous label donc essentiellement pour le marché français.

Sinon même en Dordogne les arrêtés du préfet ne sont pas trop contraignants :

  • seules les volailles vivantes sont interdites sur les marchés.

  • et seuls les éleveurs du périmètre de protection (10 km autour de Biras) ont besoin d'une autorisation spéciale pour expédier leurs poulets ou leurs pintades à l'abattoir sauf dans le périmètre de 10km autour de Biras.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess