Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Dordogne : un jeune cavalier de 21 ans termine premier Français aux championnats du monde d'endurance équestre

jeudi 24 août 2017 à 17:35 Par Marie-Sylvie Prudhomme, France Bleu Périgord et France Bleu

Un jeune cavalier périgourdin de 21 ans originaire de Castelnaud-le-Chapelle en Dordogne termine 5ème et 1er français des mondiaux d'endurance équestre qui se sont tenus à Bruxelles le week end dernier.

Alexis Terral et son cheval Sky kid
Alexis Terral et son cheval Sky kid © Radio France - Xavier Dalmont

Castelnaud-la-Chapelle, France

Il est monté à cheval pour la première fois à l'âge de quatre ans et 17 ans plus tard, c'est l'un des meilleurs cavaliers français en endurance équestre. Alexis Terral, originaire de Castelnaud-la-Chapelle, s'est classé 5ème et 1er français des mondiaux d'endurance équestre. La compétition s'est déroulée le week end dernier à Bruxelles. Le jeune périgourdin montait Sky kid, un cheval avec lequel il s'entraîne depuis deux ans.

Une course de 126 kilomètres à cheval en une seule journée

L'endurance équestre est une discipline très exigeante, sorte de course de fond pratiquée en pleine nature sur des parcours de plusieurs dizaines de kilomètres. Alexis et sa monture ont ainsi parcouru 126 kilomètres en une seule journée sous le contrôle de vétérinaires qui tout au long du parcours vérifient l'état de santé du cheval. Une sacrée épreuve donc mais pour Alexis tout est une question de sensation et de relation au cheval " quand tu as la bonne position, tu es bien avec le cheval, ça se fait bien". Il reconnait aussi "qu'il faut un entraînement régulier".

"Le cheval devient un ami, un ami de tous les jours"

Et ces longues heures d'entraînement créent bien sûr une grande complicité " ça devient un vrai ami en fait " explique Alexis " un ami de tous les jours qu'on apprend à connaître, on sent quand il est fatigué, on sent quand il est bien , quand on peut accélérer, il faut aussi sentir quand il a baissé de forme pour pouvoir ralentir sa vitesse et finir la course". Sky kid a donc bien mérité de se reposer, pas question pour lui de reprendre l'entraînement avant plusieurs semaines.

Une véritable complicité est née entre Alexis et Sky kid - Radio France
Une véritable complicité est née entre Alexis et Sky kid © Radio France - Xavier Dalmont

Le jeune cavalier périgourdin ne compte pas en rester là. Il rêve de JO quand sa discipline sera olympique. En attendant il va continuer de suivre les pas de sa mère, championne de concours complet et patronne du centre équestre de la vallée des châteaux à Castelnaud.

Alexis dans son centre équestre au pied du château de Castelnaud - Radio France
Alexis dans son centre équestre au pied du château de Castelnaud © Radio France - Xavier Dalmont