Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

Dordogne : un millier de retraités agricoles réunis à Bergerac

-
Par , France Bleu Périgord

Près d'un millier d'agriculteurs retraités, venus de la France entière, se sont retrouvés ce vendredi après-midi à Bergerac, en Dordogne pour leur assemblée générale annuelle. Au cœur de leurs discussions : l'augmentation du montant des pensions.

Une tablée composée d'élus et de membres de l'association ANRAF ont parlé devant près d'un millier de retraités.
Une tablée composée d'élus et de membres de l'association ANRAF ont parlé devant près d'un millier de retraités. © Radio France - Morgane Schertzinger - France Bleu Périgord

Bergerac, France

La ville de Bergerac était le lieu de rendez-vous de près d'un millier d'agriculteurs à la retraite venus de la France entière. Ce vendredi, ils participaient à l'assemblée générale annuelle de l'Association nationale des retraités agricoles de France (ANRAF). Comme à leur habitude, ils ont évoqué le montant de leurs pensions et de celles de leurs épouses.

De 75 à 85% du SMIC

Au début de l'année, les retraités agricoles ont obtenu une première avancée. "Le montant de nos pensions a été revalorisé à 75% du SMIC", explique Roger Tréneule, le président de l'association en Dordogne. Ils touchent donc en moyenne 842 euros par mois.

Une somme encore insuffisante pour les 22 à 23 000 retraités agricoles périgourdins. Tous demandent une revalorisation de leur pension à hauteur de 85% du SMIC. Une loi allant dans ce sens a été adoptée à la majorité par les députés en février 2017.

C'est un engagement de l'Assemblée nationale, tous les députés l'ont votée
— Germinal Peiro, ex-député PS de la Dordogne

La trêve électorale maintenant révolue, les retraités attendent avec impatience le passage de cette loi devant le Sénat. "Enfin... il reste des élections au Sénat en septembre", souffle Roger Tréneule. Il faudra donc être un peu patient. En tout cas, s'ils obtiennent cette augmentation, les retraités pourraient prétendre à une retraite d'environ 970 euros, une somme proche du seuil de pauvreté, fixé à 1 008 euros par mois.

"Obtenir la parité"

Ce petit pas serait déjà un grand soulagement pour tous ces anciens agriculteurs. Après avoir travaillé toute leur vie, ils gagnent tout juste plus que le minimum vieillesse (803 euros par mois). Même schéma pour leurs femmes. Elles qui n'ont bien souvent jamais cotisé dans leur vie, alors qu'elles ont épaulé et travaillé aux côtés de leurs maris sur l'exploitation, touchent environ 540 euros par mois.

Nous voulons la parité homme - femme !
— Roger Tréneule, président association des retraités agricoles en Dordogne

540 euros, c'est le montant de la pension mensuelle de Michèle. Retraitée de 75 ans, elle est veuve depuis sept ans et déplore sa situation "au bas de l'échelle." Ecoutez-la au micro France Bleu Périgord :

ECOUTER | Michèle, retraitée agricole du canton de Montignac

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu