Agriculture – Pêche

Grosse chaleur dans le Doubs : il achète un brumisateur pour ses vaches

Par Lila Lefebvre, France Bleu Besançon et France Bleu mercredi 3 août 2016 à 7:30

Nicolas Racine investit 5 000 euros dans un brumisateur pour ses vaches.
Nicolas Racine investit 5 000 euros dans un brumisateur pour ses vaches. © Radio France - Lila Lefebvre

Ce mercredi une nouvelle vague de chaleur déferle sur toute la région, et nous ne sommes pas les seuls à souffrir de la chaleur. Dans les étables le bétail tire la langue. Pour y remédier certains éleveurs Franc-Comtois cherchent des solutions innovantes : Nicolas Racine a opté pour le brumisateur.

Après avoir peu apprécié de passer tous le mois de juin les pattes dans l'eau, avec les beaux jours, les vaches souffrent de la chaleur. Les agriculteurs cherchent donc des moyens pour les rafraîchir. Nicolas Racine élève quatre-vingt vaches laitières à Chatillon-Guyotte près de Marchaux dans le Doubs, pour le bien-être de ses animaux, cet éleveur a investi dans un brumisateur.

Au dessus de 22 degrés les bêtes commencent à souffrir"

Quand on dépasse les 22 degrés, les  vaches de cet éleveur d'une trentaine d'années commencent à tirer la langue... Et plus que tout elles ne supportent pas de mettre leur pelage blanc au soleil. "Nous n'avons pas beaucoup d'arbres dans nos prairies donc dès qu'il y a du soleil les animaux se réfugient dans l'étable."

Mais sous les taules de ce hangar de 100 mètres carrés, la température peut vite dépasser celle de l'extérieur. La canicule de l'été dernier a particulièrement fait souffrir le bétail, c'est à ce moment là que Nicolas Racine a décidé de trouver un système pour les rafraîchir : un grand brumisateur, "Je les voyais tirer la langue et franchement ça fait mal au cœur".

Il est composé de tuyaux qui diffusent de l'eau sous pression, un peu comme sur les salades dans les supermarchés. Un système qui permet de baisser la température de cinq degrés à l'intérieur du bâtiment."C'est suffisamment léger pour que les vaches ne soient pas trempées ! Elles adorent ça !"

Garantir la qualité du lait

Outre la souffrance des animaux, la chaleur pose un autre problème aux éleveurs : la baisse de production de lait. Car les jours où il fait très chaud, les vaches mangent moins et toute l'eau qu'elles boivent sert à baisser la température de leur corps. En temps de grandes chaleurs, la production de lait quotidienne peut baisser de cinq litres par vache. Ce qui représente tout de même un quart de la production de ce laitier.

En souffrant moins de la chaleur, les animaux retrouvent l'appétit.  - Radio France
En souffrant moins de la chaleur, les animaux retrouvent l'appétit. © Radio France - Lila Lefebvre

L'installation d'un brumisateur aura coûté 5000 euros à Nicolas Racine, un investissement qu'il espère rentabiliser avant la fin de l'été.

Le reportage de la rédaction