Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

"Pour faire diminuer la facture des dégâts il faut diminuer le nombre de sangliers"

-
Par , France Bleu Picardie

Les chasseurs de toute la France se sont réunis en congrès à Paris mardi et mercredi pour évoquer la question des dégâts causés par les sangliers et leurs indemnisations. Ce sont les fédérations de chasseurs qui payent. Certaines n'ont plus les moyens. Il faut donc trouver des solutions.

Les sangliers font beaucoup de dégâts dans la Somme
Les sangliers font beaucoup de dégâts dans la Somme © Maxppp - Philippe Clément

Picardie, France

Dans la Somme, les chasseurs remboursent chaque année près de 850 000 euros nous précise Bernard Mailly, le vice-président de la fédération des chasseurs de la Somme. Soit 400 000€ d'indemnisation direct des agriculteurs,  300 000€ pour la prévention (comme poser 800 km de clôture chaque année autour des parcelles des agriculteurs), et 150 000€ pour les frais administratifs. 

Le but du congrès était de faire un état des lieux des populations de sangliers

"Un état des lieux des dégâts et des moyens qui pourraient être employés pour les diminuer comme allonger les périodes de chasse, utiliser des munitions différentes etc...." et "édicter une feuille de route au président de la fédération des chasseurs pour sa réflexion et les négociations qu'il va entamer avec l'Etat, les syndicats agricoles. "

Pour faire diminuer la facture des dégâts il faut diminuer le nombre de sanglier

"Il n'y a pas de solution miracle" ajoute Bernard Mailly qui rappelle que c'est compliqué dans certaines zones. Il y a des réserves naturelles où les sangliers sont habitués à se réfugier, mais comme ils ne trouvent pas leur nourriture et donc sortent la nuit pour aller dans les cultures."

On en est à 4000 prélèvements de sangliers par an dans la Somme. On voudrait dépasser les 5000.  Il faut que les directeurs de chasse ne mettent pas de limite restrictive aux prélèvement de sanglier et incitent à tirer les  femelles. "

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu