Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

La truffe aussi a souffert de la sécheresse dans la Drôme et en Ardèche

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les trufficulteurs de Drôme-Ardèche s'attendent à une petite récolte à l'exception de la Drôme des collines. Le manque d'eau notamment au mois d'août a freiné le développement de la truffe.

Une truffière irriguée en Ardèche
Une truffière irriguée en Ardèche - Syndicat des trufficulteurs d'Ardèche

Saint-Paul-Trois-Châteaux, France

Ce samedi 16 novembre a eu lieu le ban des truffes, la date théorique à partir de laquelle on peut vendre de la truffe d'hiver. En réalité, la récolte commence à peine. Les trufficulteurs du sud Drôme et du Sud Ardèche s'attendent à une petite récolte en raison de la sécheresse de cet été. 

Une récolte qui devrait être faible  

Les trufficulteurs s'attendent à une récolte proche de celle de 2017. La truffe a besoin d'un peu d'eau au mois d'août or cette année comme en 2017 la pluie a été absente. La truffe ne parvient pas à se développer. C'est la Drôme des collines qui s'en sort le mieux cette année avec des orages en août qui ont permis un bon développement du champignon. Autres truffières qui s'en sortent, celles qui sont irriguées. C'est le cas de 10% des truffières du Sud Drôme. 

Les trufficulteurs demandent à bénéficier de l'irrigation. Ils estiment qu'il faut trois cents mètre cube d'eau par hectare. 

Des volumes très difficiles à estimer   

Il est très difficile d'estimer une récolte de truffes. Mais même en fin de saison, c'est encore compliqué. Les circuits de vente ne sont pas tous identifiés. Tous les trufficulteurs ne passent pas par un marché de gros et certains préfèrent rester flou sur les volumes ramassés. Selon le syndicat des trufficulteurs du pays de Grignan, du Tricastin et de l'Enclave des papes, la récolte devrait cette année s'élever aux alentours de cinq tonnes. Idem pour la Drôme des collines qui mise sur cinq à sept tonnes. La récolte est estimée à deux cents kilogrammes pour l'Ardèche. 

La trufficulture meurt de ses secrets estime Serge Barruel, président du syndicat des trufficulteurs de l'Ardèche. 

La volonté des responsables de la filière aujourd'hui, c'est de professionnaliser le secteur. Passer de la cueillette à la culture, même si ça a déjà commencé. En juillet dernier, la région Auvergne-Rhône-Alpes a signé un plan truffes et a accordé à la filière 300.000 € de subventions sur trois ans.  Cet argent servira a subventionner la plantation d'arbres essentiellement des chênes verts. Dans la Drôme par exemple, 50.000 arbres devraient être plantés sur trois ans. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu