Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Du requin interdit à la pêche vendu en promo dans un supermarché d'Argelès

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Roussillon, France Bleu

Les associations de protection de la nature sont scandalisées : des tranches de requin-renard et la tête du squale étaient proposées en promo à la poissonnerie de l'Intermarché d'Argelès-sur-Mer. S'il est interdit de le pêcher, sa vente n'est pas illégale. Le magasin a pourtant fait marche arrière.

 Menacé et protégé, le requin-renard était vendu en promo sur les étals d'un supermarché
Menacé et protégé, le requin-renard était vendu en promo sur les étals d'un supermarché - Sea Shepherd France

Argelès-sur-Mer, France

Légal, mais pas franchement moral... L'Intermarché d'Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) vient de se faire épingler par des associations de protection de la nature pour avoir proposé, sur les étals de sa poissonnerie, de la viande de requin-renard, affichée fièrement en promotion à 12,50 euros le kilo, avec la tête du requin bien en évidence pour prouver l'authenticité de cette pièce de choix.

Une espèce menacée et protégée, mais dont la vente n'est pas interdite. C'est l'association Sea Shepherd France qui a la première dénoncé cette vente. "C'est symptomatique d'un problème qui existe en France sur la protection des espèces menacées, explique Lamya Essemlali, la présidente de l'association. Le requin-renard est une espèce interdite de pêche volontaire. On ne doit pas le cibler, car il est menacé et très vulnérable à la surpêche. Mais dans le même temps, on autorise des méthodes de pêche qui ne sont pas du tout sélectives sur ses zones de vie."

Le requin remplacé par de l'espadon et du thon rouge

Ainsi, il est fréquent d'en attraper accidentellement et dès lors, la vente est autorisée. "C'est le côté pervers de la loi de protection, poursuit Lamya Essemlali. On se retrouve avec des espèces menacées dans les poissonneries. Là, c'est Intermarché, mais c'est très commun en fait, ce n'est pas quelque chose d'exceptionnel. C'est un vrai problème pour les espèces menacées, elles n'ont pas de protection réelle."

Depuis, le supermarché a cessé la vente, le groupe Les Mousquetaires parle d'"initiatives isolées regrettables"

La promo sur le requin a depuis été remplacée par une promo sur l'espadon et le thon rouge, deux espèces qui préoccupent également les associations de protection de l'environnement.

Choix de la station

France Bleu