Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Dans le Sud Mayenne, un producteur de fromages dénonce des règles trop strictes sur les marchés

-
Par , France Bleu Mayenne

Arnaud Bignon, éleveur de chèvres au Buret, ne comprend pourquoi il ne peut plus s'installer à 9h30 sur le marché de Meslay-du-Maine, comme avant la crise du coronavirus. La mairie s'explique.

Fromages de chèvres, illustration.
Fromages de chèvres, illustration. © Maxppp - PHOTOPQR/L'ALSACE/MAXPPP

Il ne comprend pas cette décision. Arnaud Bignon est éleveur au Buret dans le Sud Mayenne, il fabrique du fromage bio de chèvres et de brebis, qu'il vend depuis dix ans tous les vendredis matins sur le marché de Meslay-du-Maine. Il a l'habitude d'installer son stand vers 9h30, après son travail à la ferme.  Mais désormais la mairie de Meslay-du-Maine demande aux vingt-sept commerçants de s'installer avant 8h30.

Une règle appliquée à la lettre

Il s'agit en fait d'un arrêté municipal qui date de 1997, appliqué à la lettre en raison des risques sanitaires. La mairie souhaite que tout soit prêt à l'arrivée des clients, pour faire respecter les distances de sécurité, et le sens de circulation sur le marché. Et l'emplacement de l'éleveur, au cœur du marché, ne lui permet par de venir s'installer quand le marché a déjà commencé. 

Le maire sortant de Meslay du Maine qui a géré le dossier, Jean-Marc Poulain, explique que la commune faisait preuve jusque là de tolérance, mais pour Arnaud Bignon, cette réorganisation est une difficulté supplémentaire, après deux mois très compliqués.

C'est la période où on a le plus de travail, il y a les légumes à mettre en place, le foin à faire. Je suis énervé, on est fatigués, on n'en peut plus, on se bat toujours pour essayer de vendre nos produits, et on nous met toujours des bâtons dans les roues, ce n'est pas juste quoi. On est plein de petits producteurs à être dégoûtés, ça a été très difficile cette période-là. Ce n'est pas possible, je dis vous nous mettez des contraintes sur les marchés, alors que dans les grandes surfaces, il ne se passe rien, il n'y a pas de sens de circulation. Nous on est scandalisés. - Arnaud Bignon.

Reportage France Bleu Mayenne

Pour la sécurité des clients on interdit aux véhicules de circuler. Si on commence à répondre aux sollicitations des 27 commerçants, au bout d'un moment, ça va être compliqué. Ça veut dire qu'il ne respectait pas les règles avant. Aujourd'hui, compte tenu de la configuration liée au Covid-19, avec un sens de circulation fléché, il est en plein centre du marché, c'est contraignant de venir avec un véhicule. - Jean-Marc Poulain

Arnaud Bignon

Jean-Marc Poulain

Tous les vendredis matins, Arnaud Bignon va donc venir installer son camion avant 8h30, puis repartir s'occuper de ses chèvres, et c'est un ami qui va vendre ses fromages sur le marché. Il va devoir trouver toutes les semaines des personnes pour vendre à sa place.

À Meslay-du-Maine, le maire sortant Jean-Marc Poulain a été battu aux élections municipales, c'est Christian Boulay qui est arrivé en tête au premier tour. Le nouveau maire et ses adjoints doivent être officiellement élus lors de la première réunion du conseil municipal la semaine prochaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu