Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

En Ardèche, des retenues collinaires pour lutter contre la sécheresse ?

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Après les premières Assises de l'eau organisée début octobre en Ardèche, la question du stockage de l'eau de pluie devient l'une des priorités pour la préfecture.

La préfète de l'Ardèche Françoise Souliman et Albert Grenier, le directeur départemental des territoires.
La préfète de l'Ardèche Françoise Souliman et Albert Grenier, le directeur départemental des territoires. © Radio France - Victor Vasseur

Ardèche, France

Depuis le début de l'année, les demandes d'agriculteurs pour créer des retenues collinaires se multiplient. Une vingtaine sont dans les tuyaux et neuf dossiers ont été approuvés dans la vallée de l'Eyrieux et du Doux. 

Il y a urgence selon la préfète de l'Ardèche Françoise Souliman : "C’est évident que sur des bassins où il y a des milieux agricoles qui nécessitent de l’irrigation. Je pense aux petits fruits et aux céréales par exemple. Il faut y penser et les faire les plus écologiques possible."

La préfète de l'Ardèche Françoise Souliman. - Radio France
La préfète de l'Ardèche Françoise Souliman. © Radio France - Victor Vasseur

A ECOUTER - Les retenues collinaires, c'est "moins d'hypocrisie, et une réalité constatée" selon la préfète.

900 retenues collinaires dans la vallée du Doux

Des retenues collinaires, il en existe déjà en Ardèche, et pas qu'un peu, explique Albert Grenier, le directeur départemental des territoires : "Dans le secteur du Doux, il y a déjà 900 retenues collinaires qui ont été faites au fil du temps, depuis les années 60. C’est une constellation de petit lac." Il ajoute : "On a besoin d’agriculteur sur ce territoire, c’est donc nécessaire."

Du côté de la Frapna, l'association environnementale, on ne voit pas d'un bon œil la construction de dizaine de retenues collinaires. Frédéric Jacquemart, son président en Ardèche, ne veut surtout pas que l’eau des rivières soit stockée : "Si ça consiste à barrer une rivière, les conséquences peuvent-être dramatiques."

Frédéric Jacquemart est catégorique : "Les retenues collinaires, ça se réfléchit, cela ne se fait pas comme ça. Il y un impact écologique très fort. Une rivière, ce n’est pas un tuyau d’eau, c’est un système vivant et complexe." Il y a seulement 0,15 % de l'eau de pluie qui est stockée en Ardèche.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu