Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En bergeracois, les vendanges tardives s'achèvent en fin de semaine

-
Par , France Bleu Périgord

Derniers coups de sécateurs dans les vignes du bergeracois, en Dordogne. Les vendanges tardives, pour produire les vins liquoreux, devraient s'achever en fin de semaine sur la promesse d'un très bon cru

Un vendangeur à Saint Laurent des Vignes en Dordogne
Un vendangeur à Saint Laurent des Vignes en Dordogne © Radio France - Antoine Balandra

C’est presque terminé ! Les vendanges tardives en bergeracois s’achèvent cette semaine. Il ne reste que quelques propriétés qui continuent à couper les grappes dans les vignes pour les vins liquoreux et notamment donc pour le Monbazillac.

C’est le cas à Saint Laurent de Vignes au sud de Bergerac au château Le Foncalpre où ce lundi matin, 12 vendangeurs s’affairaient dans les 32 hectares de vignes de Monbazillac (sur 52 pour tout le domaine) malgré les averses et le temps incertain.

Dominique Tremblet dans ses vignes à Saint Laurent des Vignes
Dominique Tremblet dans ses vignes à Saint Laurent des Vignes © Radio France - Antoine Balandra

Et la bonne nouvelle, c’est qu’après une année capricieuse, entre sécheresse et déluge d’eau il y a quelques semaines, le temps est enfin de la partie et les Monbazillac devraient être d’excellente qualité cette année explique Dominique Tremblet, viticulteur installé là depuis plus de 40 ans.

"Le botrytis a eu du mal à s'installer, on avait des raisins bien mûrs du fait de la sécheresse cet été. Moi j'ai attendu car j'ai mes vignes dans la plaine. J'avais beaucoup de potentiel, du raisin bien mûr, très joli, on a attendu et on a fait le plus gros la semaine dernière. C'est une bonne année pour moi. Malgré tout, on a des raisins très goûteux, d'ici quelques jours les gens parleront du Bergerac blanc, sec, ils diront qu'on a des vins très parfumés. La base était bonne, donc cela ira. Une année 2020... qui porte deux fois le mot vin, cela ne peut être que bon !" explique Dominique Tremblet, sourire aux lèvres.

Vendanges tardives dans des vignes dorées à Saint Laurent des Vignes en Dordogne
Vendanges tardives dans des vignes dorées à Saint Laurent des Vignes en Dordogne © Radio France - Antoine Balandra

Confirmation avec Damien Le Grelle, œnologue à l'oenocentre Bergerac/ Duras : "On est sur la troisième semaine des vendanges et là on a de belles concentrations, la météo a été très favorable, le botrytis a finit de s’installer et début novembre il n'y aura plus de raisin dehors. Donc en terme de volume sur les monbazillac ont a de quoi faire une belle récolte,  on a aujourd’hui de belles concentrations, de jolis jus. Donc cela va fermenter et d’ici quelques mois on aura des jolis vins à vendre aux clients" explique le spécialiste.   

Et cette année Dominique Tremblet aura même réussi à ne pas trop avoir de problèmes pour trouver des vendangeurs, malgré le coronavirus et la tendance générale qui fait que ce genre de salariés est de plus en plus difficile à trouver. "Je recrute à Bergerac, des gens habitués, proches de chez moi. Donc pas de problème. On a dû juste adapter les consignes sanitaires, notamment en évitant les repas tout ensemble" explique le viticulteur. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess