Agriculture – Pêche

En Bourgogne, l’agriculture ne va pas bien confirment des experts comptables

Par Thomas Nougaillon et Philippe Renaud, France Bleu Bourgogne mardi 26 janvier 2016 à 18:16

© Maxppp

La société CERFRANCE BFC de Saint-Apollinaire, société qui exerce le métier de conseil et d’expertise comptable auprès de 4 200 entreprises de Côte-d’Or- Haute-Saône et du Territoire de Belfort a rendu public son baromètre 2015 des exploitations agricoles. Sans surprise, ça va mal .

Une trésorerie en baisse en 2015 en particulier dans l’élevage bovin et le lait, des revenus qui stagnent plus ou moins en fonction des secteurs d’activité. Le monde agricole ne se sort pas vraiment du bourbier en 2015. François Massuard est chargé d'études économiques et conseiller à CERFRANCE BFC. Lui gère un portefeuille d'une 20aine d'exploitations, mais son groupe s'occupe de la comptabilité de 5000 exploitations en France. Ce qui permet d'établir ces statistiques.

François Massuard répond à Thomas Nougaillon

Dans ce contexte pas très reluisant, nous avons rencontré Gaëlle Bertrand, 34 ans. Cet ingénieur agronome a décidé il y a 4 ans de plaquer son boulot de conseillère agricole pour installer son exploitation sur le canton d'Aignay-le-Duc! Et elle ne le regrette pas! Sur son exploitation de 260 hectares à Quemigny-sur-Seine, Gaëlle et son mari produisent 400 mille litres de lait ainsi que des fourrages et du maïs ensilage pour leurs vaches. Leur ferme emploi 3 personnes. Et cette grande brune originaire de Paris, pas vraiment l'archétype de l'agricultrice, le clame haut et fort: malgré les difficultés elle ne regrette pas son choix. Je suis heureuse de mon métier d'aujourd'hui dit-elle. Après plusieurs années dans son exploitation agricole Gaëlle reconnaît passer plus de temps dans son bureau qu'auprès de ses vaches : « On est obligé d'en passer par là pour tirer les prix de tous les côtés » dit-elle. Aujourd'hui grâce à ce travail de bureau et de prévision des risques Gaëlle le dit, même si les résultats ne sont pas exceptionnels : « on s'en sort... on arrive à faire le dos rond pour passer la crise. »