Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Bourgogne, l'escargot n'aime pas les étés trop chauds

-
Par , France Bleu Bourgogne, France Bleu

Trente degrés encore aujourd'hui. Ce n'est pas un temps à mettre un escargot dehors. Et pourtant, en Côte-d'Or, ils sont souvent élevés en plein champ, alors les producteurs imaginent des solutions et des astuces pour les sauver de la chaleur et la sécheresse.

La marque sur la coquille indique que l'animal a stoppé sa croissance, sans doute "stréssé" par la chaleur
La marque sur la coquille indique que l'animal a stoppé sa croissance, sans doute "stréssé" par la chaleur © Radio France - Olivier Estran

Il fait sec à Villecomte. Comme partout ailleurs en Côte-d'Or, les champs et les prairies sont grillés par le soleil. Au milieu de cette couleur jaune paille, on trouve une sorte d'oasis de verdure. Sur une centaine de mètres carrés, un labyrinthe de planches au milieu duquel poussent des fleurs et des plantes sauvages.

"Depuis ce printemps, on a beaucoup travaillé sur nos semis pour offrir une végétation plus robuste à nos escargots, explique Frédéric Marcouyoux qui produit chaque année 250.000 à 300.000 de ces bêtes à cornes. "On plante de la bourrache, de la luzerne, de la mauve, des  tournesols, au total on utilise une vingtaine de plantes  différentes. Elles offrent un couvert végétal, de l’alimentation et des cachettes pour nos escargots."

Mauve et bourrache pour résister à la canicule
Mauve et bourrache pour résister à la canicule © Radio France - Olivier Estran

Plus de plantes et moins de perte

"Du coup, regardez nous on a encore de la verdure. Ça vient compléter les tunnels de planches que l'on a pour les escargots, et cette année on a moins de mortalité liée à la chaleur. Le revers de la médaille, c'est que notre point verdoyant attire les prédateurs comme les corneilles, les pies ou les faisans qui trouvent chez nous fraîcheur et nourriture. Alors avec les enfants on est en train d'installer des épouvantails." 

Frederic Marcouyoux produit prés de 300 mille escargots à l'année
Frederic Marcouyoux produit prés de 300 mille escargots à l'année © Radio France - Olivier Estran

"Avec le climat qui change, ces étés de sécheresse à répétition , on est obligés de s'adapter sans cesse. Ce sont des problématiques que l'on avait pas il y a 8 ans quand j'ai démarré cette activité. On a mis des aspergeurs dans les parcs pour créer une rosée artificielle durant la nuit. Ça donne a boire aux escargots et aux plantes. "

Ramassage en vue

"On va bientôt démarrer le ramassage des escargots. Nous sommes une exploitation familiale de trois personnes et nous embauchons trois saisonniers pour collecter nos gastéropodes. Tout débute en septembre. Il faut que notre produit soit prêt pour l'automne et pour les fêtes. On fonctionne en vente directe et n travaille avec des restaurants du coin. J’élève aussi des moutons, mais l'escargot représente 60 % de mon chiffre d'affaires. On va sans doute réduire cet élevage pour ne pas être dépendant des aléas d'une seule production." 

Un "gros Gris",une des espèces de consommation élevée en Bourgogne
Un "gros Gris",une des espèces de consommation élevée en Bourgogne © Radio France - Olivier Estran
Choix de la station

À venir dansDanssecondess