Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Côte-d'Or, on donne et on récupère des fruits avec "Le Bon Coing"

-
Par , France Bleu Bourgogne

À Arnay-le-Duc (21), les habitants qui ne savent pas quoi faire de leurs mirabelles ou de leurs salades peuvent les proposer sur "Le Bon Coing". Cette initiative de certains habitants de la commune a été lancée il y a quelques jours.

Anselm Ibing est l'un des habitants à l'origine du projet "Le Bon Coing"
Anselm Ibing est l'un des habitants à l'origine du projet "Le Bon Coing" © Radio France - Caroline Félix

À Arnay-le-Duc, en Côte-d'Or, une initiative anti-gaspillage permet depuis quelques jours de donner facilement les surplus des vergers et des potagers à d'autres habitants. "Le Bon Coing" met en relation les particuliers qui ont trop de fruits ou légumes avec des personnes prêtes à venir les récolter. Il suffit d'écrire ce que l'on a en trop sur l'un des trois panneaux installés devant le supermarché Bi1, une pharmacie et devant le centre social de la commune.

Éviter que les mirabelles finissent au compost

C'est un groupe d'habitants, Tous Acteurs d'Arnay, qui a eu l'idée de ce moyen de partage. Anselm Ibing a l'un des initiateurs : "J'ai une voisine qui avait des quantité de mirabelles et de prunes énormes et elle ne savait tout simplement pas quoi en faire. Elle a juste attendu qu'elles tombent et elle les a mis sur le compost. Alors on s'est dit qu'on pouvait mettre des panneaux pour que les gens puissent afficher leur surplus". 

La plupart des clients du supermarché sont conquis. "Ça évite le gâchis", souligne Jérôme. Matthieu aurait bien aimé que l'initiative soit lancée quelques jours plus tôt, ça lui aurait permis d'écouler ses cerises "là elles pourrissent par terre, c'est dommage". Micheline elle n'ont plus n'a plus de cerises à donner, mais garde "Le Bon Coing" dans un coin de sa tête "pour la saison des pommes".

Gilberte, elle n'a pas de potager, mais elle se verrait bien aller récolter quelques fruits dans le jardin d'autres habitants : "c'est beaucoup mieux, et ça sera de meilleure qualité que le supermarché ! ". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess