Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

En Côte-d'Or, la ville de Longvic va rendre des terres à l'agriculture

-
Par , France Bleu Bourgogne

A Longvic près de Dijon, 39 hectares de terres destinées à l'urbanisation vont être réservées à l'agriculture Ainsi en a décidé le conseil municipal au mois de novembre dernier. A l'issue de l'enquête publique, ces terres devraient passer en cultures maraîchères.

L'un des terrains réservés à l'agriculture se situe à l'angle des la rue de l'Aviation et la route de Seurre à proximité de l'aéroport de Dijon-Longvic
L'un des terrains réservés à l'agriculture se situe à l'angle des la rue de l'Aviation et la route de Seurre à proximité de l'aéroport de Dijon-Longvic © Radio France - Stéphane Parry

Dijon, France

Comment lutter contre l'urbanisation galopante ? A Longvic près de Dijon, on a peut- être trouvé une réponse. Le plan d'urbanisme local étudié par le conseil municipal  a décidé le 12 novembre dernier de réserver à l'agriculture des terres qui auraient dues être utilisées pour des projets immobiliers.  Une première partie de ces terrains soit 8 hectares se situe rue des Prévots, rue du Quai et voie Georges-Pompidou. Une deuxième zone d'environ 11 hectares, concerne la rue de l'Aviation et la route de Seurre. 

Enfin, 20 hectares situés dans le quartier des Pommerets vont aussi revenir à l'agriculture. "L'idée est de reverser des zones qui devaient être urbanisées dans le giron agricole dans le cadre d'un projet d'autosuffisance alimentaire de la métropole dijonnaise," souligne Céline Tonot, élue à la ville de Longvic. 

"Circuit de proximité plutôt que circuit court" - Véronique Guislain, membre fondatrice de Terre de Liens  

Car l'autre idée de ce projet, c'est aussi de permettre à la métropole dijonnaise de nourrir tous ses habitants d'ici 2030 : "il faudra pour cela que les terrains cultivés fournissent les cantines scolaires voire _les marchés de Dijon_," ajoute Céline Tonot qui prône pour le développement des circuits courts

Au bout de la rue des Prévots, la rue du Quai proche de la voie Georges-Pompidou dispose d'un terrain de 8 hectares  - Radio France
Au bout de la rue des Prévots, la rue du Quai proche de la voie Georges-Pompidou dispose d'un terrain de 8 hectares © Radio France - Stéphane Parry

Plutôt que circuit court, Véronique Guislain, membre fondatrice de Terre de Liens, l'association qui aide les agriculteurs à trouver des terres cultivables, préfère le terme de circuit de proximité : "là au moins on est certain que c'est produit localement pour une  alimentation locale. Circuit court, ça signifie un seul intermédiaire. Vous pouvez être sur un circuit court avec des produits qui viennent des antipodes." 

En France, la surface agricole d'un département disparaît tous les cinq ans

Autre question posée par Véronique Guislain : qui seront les propriétaires des terrains ? "Si la ville loue les terres agricoles en _fermage_, c'est mieux pour l'agriculteur qui peut installer une activité pérenne, alors que si les terrains sont vendus, à terme ils peuvent ne plus servir à l'agriculture." Il faut savoir qu'en France, la surface agricole d'un département disparaît tous les cinq ans. 

Pour le moment le souhait de la ville de Longvic est de pérenniser l'activité agricole sur ces 39 hectares. "Et même de valoriser une agriculture raisonnée," affirme Céline Tonot. En plus des terrains agricoles, la ville de Longvic a aussi réservé un peu plus de six hectares pour la construction d'un deuxième éco-quartier sur la commune.

 Il sera construit près du collège Roland Dorgelès dans le quartier quartier des Pommerets. Pour être sûr que des carottes ou des salades pousseront sur les terres de Longvic, il va falloir attendre le résultat de l'enquête publique qui doit durer toute l'année 2019.   

  • Retrouvez les interviews de Céline Tonot et Véronique Guislain ce mercredi en écoutant la matinale de France Bleu Bourgogne entre 6 heures et 9 heures. 
Longvic, en Côte-d'Or - Radio France
Longvic, en Côte-d'Or © Radio France - Denis Souilla
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu