Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche DOSSIER : La ruralité : un enjeu électoral 2017

En Franche-Comté, 12 à 16,5% des agriculteurs présentent des signes de désespoir

lundi 27 mars 2017 à 10:13 Par Anne Fauvarque, France Bleu Besançon

Jusqu'au 3 avril, la Mutualité sociale agricole de Franche-Comté restitue les résultats d'une enquête menée auprès de 11 000 exploitants agricoles, sur leurs conditions de travail. Selon cette étude, entre 12 et 16,5% des agriculteurs présentent des signes inquiétants de désespoir.

Pris entre la charge de travail et les difficultés financières, des éleveurs craquent (photo prise au Salon de l'agriculture).
Pris entre la charge de travail et les difficultés financières, des éleveurs craquent (photo prise au Salon de l'agriculture). © Maxppp - Marc Ollivier

Franche-Comté, France

Quelles sont les causes principales du malaise des agriculteurs, pointé par l'étude de la MSA de Franche-Comté? Dans une enquête menée auprès de 11.000 exploitants, la Mutualité sociale agricole révèle que certains sont désespérés : 12 à 16,5% des personnes interrogées montrent des signes inquiétants. Pour le docteur Jean-Jacques Laplante, directeur de la santé à la MSA de Franche-Comté, l'origine de ce malaise se situe dans la charge de travail et les difficultés financières.

"On peut dire que les causes principales du malaise des agriculteurs, c'est une charge de travail très importante d'abord, et puis des ressources financières qui ne sont pas à la hauteur de ce travail important", explique le spécialiste. Par exploitants agricoles, non-salariés, on entend éleveurs laitiers, bûcherons, paysagistes, viticulteurs, éleveurs d'agneau, toutes sortes d'agriculteurs et d'indépendants agricoles.

Un agriculteur sur quatre menacé de burn out

Selon cette étude, un agriculteur sur quatre serait menacé par le burn out, ce qui va, d'une certaine manière, avec la charge de travail. "On a des gens qui sont dans une contrainte de temps importante, explique le Dr Laplante, avec un manque de bras compte-tenu des coûts salariaux qui s'imposent à l'agriculture en France. De plus, ce travail ne correspond pas à des revenus qui sont suffisants. Donc, petit à petit s'installe une perte de sens, une perte d'estime de soi". Qui peut aller jusqu'au suicide.

"Les agriculteurs se suicident trop, se suicident beaucoup, rappelle Jean-Jacques Laplante, 150 agriculteurs par an. Mais ce n'est pas la première profession qui se suicide", nuance-t-il. Ce sont les médecins. Pourquoi les exploitants agricoles vont-ils jusque là? "Les questions de finance, les questions de charge de travail et le burn out jouent un rôle sans doute. Mais la dépression joue un rôle important, ajoute-t-il. Le facteur multiplicateur du suicide, c'est vingt fois pour les dépressifs, et 1,2 fois pour les métiers de l'agriculture. Donc il y a d'autres causes : la dépression, mais aussi les conflits, familiaux et de voisinage, l'isolement et le célibat masculin".

Pour accompagner les agriculteurs, le Dr Laplante recommande notamment d'acheter les produits à la ferme et les produits de proximité, de rencontrer les paysans et de ne pas les laisser s'isoler.

La MSA se veut à l'écoute des agriculteurs et de leurs proches. Une cellule prévention du suicide et du mal-être des agriculteurs MSA de Franche-Comté est joignable au 03.81.65.63.19

Le Dr Jean-Jacques Laplante, Directeur de la santé à la Mutualité sociale agricole de Franche-Comté - Radio France
Le Dr Jean-Jacques Laplante, Directeur de la santé à la Mutualité sociale agricole de Franche-Comté © Radio France - France Bleu Besançon

Ecoutez l'interview du Dr Laplante en intégralité :

Pour le Dr Laplante, de la MSA de Franche-Comté, les principales causes du malaise agricole sont la charge de travail et les finances pour dégager un revenu pour vivre.

. - Radio France
. © Radio France

Durant toute la durée des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives, France Bleu a choisi de ne pas relayer de sondage sur son site internet. Fidèle à son image de proximité, France Bleu donne la parole au plus grand nombre au travers des reportages réalisés sur le terrain par les rédactions des 44 locales du réseau France Bleu.