Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EN IMAGES - Dans le Vignoble nantais, les vendanges ont (déjà) commencé

-
Par , France Bleu Loire Océan

Le top départ des vendanges pour le muscadet a été donné ce mercredi 26 août dans le Vignoble nantais. Au domaine "Le château de la Mercredière", au Pallet, 70 vendangeurs s'activent dans les vignes. Cette année, le raisin est précoce et abondant.

Soixante-dix vendangeurs s'activent dans les vignes de Michel Futeul, domaine du château de la Mercredière.
Soixante-dix vendangeurs s'activent dans les vignes de Michel Futeul, domaine du château de la Mercredière. © Radio France - François Ventéjou

C'est une saison précoce. Le ban des vendanges a été publié ce mercredi 26 août dans le vignoble nantais. Michel Futeul, copropriétaire du domaine "Le château de la Mercredière" au Pallet, ne se souvient pas avoir débuté aussi tôt. En plus d'être précoce, la récole est abondante cette année. "On cueille des raisins bien mûrs, dorés par le soleil et ils sont abondants, se réjouit Michel Futeul. On a la certitude de faire un très bon millésime."

Les grappes de raisin sont coupées à l'aide d'un sécateur.
Les grappes de raisin sont coupées à l'aide d'un sécateur. © Radio France - François Ventéjou

Sur la commune du Pallet, la propriété de Michel Futeul est la dernière à réaliser les vendanges à la main. C'est donc tout une organisation. Soixante-dix vendangeurs ont été recrutés pour deux semaines de récolte. Parmi les vendangeurs, il y a les coupeurs et les porteurs.

Les coupeurs, équipés d'un sécateur, coupent la grappe. "Il y a un fil de fer qui est le fil conducteur, explique Michel Futeul. Il faut avancer le long de ce fil et viser le pied des grappes. L'idéal est de prendre les grappes deux par deux."

Les grappes de raisin sont déposés dans des baquets.
Les grappes de raisin sont déposés dans des baquets. © Radio France - François Ventéjou

Les grappes sont ensuite déposées dans un baquet en attendant la venue des porteurs. Ils arrivent avec la hotte pour porter jusqu'à 40 kilogrammes de raisin sur leur dos.

Le porteur vient avec sa hotte sur le dos chercher les raisins pour les déverser dans la remorque.
Le porteur vient avec sa hotte sur le dos chercher les raisins pour les déverser dans la remorque. © Radio France - François Ventéjou

De la hotte, ils déversent le raisin dans la benne à vendange. La vendange en elle-même s'arrête là. 

Depuis la remorque, le raisin est ensuite envoyé vers le pressoir.
Depuis la remorque, le raisin est ensuite envoyé vers le pressoir. © Radio France - François Ventéjou

Jusqu'à la mise en bouteille au mois de mars, il y a plein d'autres étapes. Ils sont pressés. Le jus est orienté vers une cuve pour la fermentation pendant quinze jours. Ensuite, vient la clarification puis la stabilisation en hiver, dernière étape avant la mise en bouteille.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess