Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EN IMAGES / Froid : deuxième matinée de désolation pour les viticulteurs et arboriculteurs du Bergeracois

-
Par , France Bleu Périgord

Pour la deuxième nuit consécutive, le gel s'est abattu sur le département de la Dordogne et particulièrement dans le Bergeracois. Les producteurs de pruneaux et de raisins ne peuvent que constater les dégâts. Toute la nuit, ils ont tenté de limiter la casse.

Les fleurs de ce pommier ont grillé à la suite de la première nuit de gel, de mardi à mercredi.
Les fleurs de ce pommier ont grillé à la suite de la première nuit de gel, de mardi à mercredi. © Radio France - Thibault Delmarle

Ces deux nuits d'avril 2021, les viticulteurs et arboriculteurs du Bergeracois ne sont pas près de les oublier. À elle seules, ces nuits de froid glacial sont à l'origine de la perte d'une grande partie de la production de fruits dans le département. La nuit de mardi 6 au mercredi 7 avril a déjà causé la perte de 20 à 30% des prunes et des jeunes pousses des feuilles de raisin. Pour cette nuit de mercredi à jeudi, il est encore tôt pour faire un constat, mais les pertes risquent d'être plus importante que la nuit précédente. 

Jusqu'à -6.1°C à 7 heures

Pour tenter de limiter les effets du gel, certains arboriculteurs ont arrosé leurs cultures pendant toute la période de gel, cette fois vers minuit, pour que l'eau se fige autours du fruit et l'isole ainsi du froid. Les températures des pousses ne descendent alors pas en dessous de 0°C. En revanche cette technique efficace demande une très grande quantité d'eau : 40 m3 d'eau par heure et par hectares, sachant que le dispositif doit fonctionner une dizaine d'heures pour être efficace.  

L'arrosage des culture pendant la gelée permet de protéger les futurs fruits.
L'arrosage des culture pendant la gelée permet de protéger les futurs fruits. © Radio France - Thibault Delmarle
Ce pied de vigne a pu être arrosé toute la nuit. La couche de glace lui a permis d'être épagnée.
Ce pied de vigne a pu être arrosé toute la nuit. La couche de glace lui a permis d'être épagnée. © Radio France - Thibault Delmarle

Parmi tous les dispositifs existants, le plus répandu dans le Bergeracois, c'est la combustion pour créer un nuage de brouillard au-dessus des cultures pour les protéger à la fois du froid et des rayons du soleil au levé du jour, fatal pour les jeunes pousses.

Dès le milieu de la nuit, les producteurs ont allumé des bottes de foins et de pailles humides
Dès le milieu de la nuit, les producteurs ont allumé des bottes de foins et de pailles humides © Radio France - Thibault Delmarle
Choix de la station

À venir dansDanssecondess