Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

EN IMAGES - La récolte du sel de Guérande bat son plein

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Après un mois de juin entrecoupé de pluie, la récolte de sel de Guérande est entrée dans sa pleine saison. Les conditions actuelles sont idéales, entre le soleil, la chaleur et le vent. Pour les producteurs de sel, les paludiers, les journées sont longues. Reportage.

Tanguy Menoret est producteur et administrateur de la coopérative Saline de Guérande.
Tanguy Menoret est producteur et administrateur de la coopérative Saline de Guérande. © Radio France - Sixtine Lys

Guérande, France

La récolte du sel de Guérande bat son plein, à l'ouest de Saint-Nazaire. La saison a commencé à la fin du mois de mai. Impossible de dire si elle sera fructueuse, car la récolte est tributaire du temps, mais la météo de ce mois de juillet 2019 est idéale. Toutes les conditions sont réunies pour une récolte réussie dans les marais salants de Guérande. 

Tanguy Menoret fait partie des nombreux paludiers du marais. En pleine saison comme ce lundi 8 juillet 2019, il arrive à 5H30 du matin. Après avoir rajouté de l'eau dans les œillets, les petits bassins qui composent le marais, il forme ensuite des tas de sel, puis transporte le tout à la brouette, jusqu'au tas principal. Chaque brouette peut peser jusqu'à 100 kilos.  

Tangua remplit sa brouette avant d'aller déposer le sel sur le tas principal. - Radio France
Tangua remplit sa brouette avant d'aller déposer le sel sur le tas principal. © Radio France - Sixtine Lys

La journée n'est pas finie pour Tanguy. Après une rapide pause déjeuner, il faut trier la fleur de sel de la veille, recueillir la fleur de sel du jour, puis le gros sel. 

La profession demande beaucoup de rigueur "La difficulté dans la saison, si le beau temps s'installe, c'est de prendre un rythme. Avec ces amplitudes de travail, si on ne prend pas un rythme, on ne peut pas tenir", explique Tanguy. La saison doit s'arrêter entre la fin août et la fin du mois septembre.