Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats
Dossier : Coronavirus Covid-19

En Mayenne, les distances d'épandage de pesticides assouplies pendant la crise sanitaire

-
Par , France Bleu Mayenne

Les distances entre les zones d'épandage de pesticides et les habitations sont revues à la baisse en Mayenne depuis début avril. C'est une dérogation du gouvernement le temps de la pandémie qui empêche toute concertation publique selon les autorités.

Cette dérogation est en vigueur jusqu'au 30 juin en Mayenne et dans 25 autres départements.
Cette dérogation est en vigueur jusqu'au 30 juin en Mayenne et dans 25 autres départements. © Maxppp - Maxppp

En Mayenne, comme dans 25 départements en France, les agriculteurs peuvent épandre des pesticides à trois ou cinq mètres des habitations depuis début avril et jusqu'à fin juin. La règle depuis le 1er janvier est pourtant une distance de cinq à dix mètres, voire vingt en fonction des cultures.

Cet assouplissement est autorisé par arrêté préfectoral, sur dérogation du ministère de l'Agriculture. Selon le gouvernement, c'est parce que le contexte de crise sanitaire ne permet pas de continuer la concertation publique qui doit définir une charte d'utilisation des pesticides.

Le Covid, un faux argument ?

Pour Jean-Michel Guinaudeau, président de l'association UFC Que Choisir en Mayenne, l'argument du coronavirus est surtout une fausse excuse :

D'autres dérogations, sans trop de rapport avec le Covid-19, ont aussi été données sous prétexte du Covid-19, comme pour des produits de traitement pour les légumes, et sans aucune concertation

Toute distance est une contrainte pour la FDSEA

Mais pour Florent Renaudier, président du syndicat agricole FDSEA 53, cette dérogation n'est pas un cadeau, elle ne résout pas le problème. Une distance à respecter au moment de l'épandage, quelle qu'elle soit, est de toute façon toujours une contrainte :

C'est un manque à gagner car chaque parcelle qui n'est pas nettoyée, où la plante ne reçoit pas de médicament, c'est forcément du rendement en moins

La bonne solution selon Florent Renaudier et la FDSEA, c'était plutôt de suspendre complètement les règles de distanciation entre zones d'épandage et habitations le temps de cette crise sanitaire. Il estime que c'est une norme supplémentaire qui pèse sur les agriculteurs en cette période déjà compliquée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu