Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

En Mayenne, les Verts, la Confédération Paysanne et la Coordination Rurale demandent aux députés de voter contre le CETA

-
Par , France Bleu Mayenne

Les trois organisations dénoncent ce traité de libre-échange entre l'Europe et le Canada. Elles viennent d'écrire une lettre ouverte aux trois députés mayennais.

L'Assemblée nationale
L'Assemblée nationale © Radio France - Noémie Bonnin

Département Mayenne, France

Le CETA ne doit pas être ratifié pour des raisons économiques, environnementales et sanitaires estiment Europe Ecologie-Les Verts et les deux syndicats agricoles, Confédération Paysanne et Coordination Rurale. C'est ce mercredi que l'Assemblée Nationale examine le texte afin de le valider pour application. 

Les trois organisations co-signent un appel aux parlementaires mayennais. Elles leur demandent de voter contre : "sans doute est-ce l’une des toutes dernières fois que vous avez la possibilité de vous prononcer sur un accord de libéralisation du commerce et de l’investissement puisque la Commission européenne s’est organisée pour que les Parlements nationaux n’aient plus à se prononcer sur le volet commercial de tels accords, en dépit de leurs impacts économiques, sociaux, agricoles, climatiques etc. qui touchent la vie de nos concitoyens" peut-on lire dans cette lettre. 

Le député socialiste, Guillaume Garot, et son collègue centriste, Yannick Favennec, ont déjà fait savoir qu'ils s'opposeraient au CETA. La "marcheuse", Géraldine Bannier, en déplacement à l'étranger, n'a pas, à cette heure, fait connaître sa position. 

►►A lire ici la lettre ouverte des trois organisations, EELV, Confédération Paysanne et Coordination Rurale