Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche DOSSIER : Salon de l'Agriculture 2019

En Savoie, la seule femme juge du concours agricole national de la race Tarentaise

mercredi 27 février 2019 à 6:01 Par Christophe Van Veen, France Bleu Pays de Savoie

Ce mercredi 27 février, au salon de l'agriculture à Paris, a lieu le concours national de seize vaches de Tarentaise. Une femme prendra le micro pour les départager. Elle-même est une éleveuse de Bourg-Saint-Maurice.

Nadège Blanc
Nadège Blanc © Radio France - Seule femme juge pour les Tarines au salon de Paris

Bourg-Saint-Maurice, France

Nadège Blanc a la passion des concours depuis qu'elle a deux ans. Avec son mari, Nicolas, elle élève une soixantaine de vaches du côté de Bourg-Saint-Maurice depuis onze ans et à l'entrée de leur propriété on compte une cinquantaine de plaques, trophées gagnés dans les concours agricoles. "C'est le plaisir de présenter ton travail, le plaisir de se préparer. Et se mesurer aux autres. Le concours, ça doit être une passion". 

Sauf que cette année 2019, Nadège ne présentera pas de pépites, pas plus que sa famille. Car elle sera juge pour la première fois au concours national, porte de Versailles.

Des critères techniques au service d'une passion

Quand on demande à Nadège Blanc si elle se laissera émouvoir par la beauté ineffable des Tarines rousses, Madame la Juge sourit. "La tarentaise idéale ? Une vache profonde, avec beaucoup de capacité pulmonaire, un dos parfait, une grande profondeur de flanc, une mamelle très bien accrochée. Et surtout de solides appuis qui lui permettent de grimper dans les alpages."  

Avec l'oeil de l'experte, il s'agit de voir si la vache va produire longtemps dans les meilleures qualités un lait d'exception. Le critère de la race rustique de montagne est primordial. Mais, bon, notre juge avoue quand même qu'elle peut avoir ses petits coups de coeur esthétiques. 

Seule femme pour l'instant

Le stress de notre juge Savoyarde réside dans le fait qu'à Paris il faut animer le concours et justifier ses choix. On a intérêt à ne pas être timide. seule juge famme agrée dans sa catégorie, Nadège ne ressent pas du tout de misogynie dans son milieu. "Les éleveuses sont nombreuses. Juge, c'est spécial. Il y a d'autres femmes qui arrivent derrière moi."

Même si; potentiellement, elle connaît tous les participants, elle a refusé d'en avoir la liste avant. Elle jure qu'elle jugera les animaux, et pas les humains qui les présentent. Impartiale et passionnée.