Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

En Suisse, il est désormais interdit de cuire un homard sans l'avoir assommé

mercredi 10 janvier 2018 à 16:15 - Mis à jour le mercredi 10 janvier 2018 à 17:19 Par Julien Baldacchino, France Bleu Breizh Izel, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Une ordonnance du gouvernement helvétique interdit à partir de ce mercredi de cuire des homards vivants sans les avoir assommés au préalable. Ce même texte, consacré à la protection des animaux, interdit aussi les colliers anti-aboiements.

Le homard ne devra plus être plongé dans l'eau bouillante en état de conscience
Le homard ne devra plus être plongé dans l'eau bouillante en état de conscience © Maxppp - Owen Humphreys / PRESS ASSOCIATION IMAGES / MAXPPP

La Suisse légifère sur la protection des animaux : ce mercredi, le gouvernement helvétique a émis une ordonnance fixant plusieurs mesures destinées à limiter la souffrance animale, en vigueur à compter du 1er mars.

Étourdissement électrique

Parmi ces mesures, l'une des plus étonnantes est celle qui interdit désormais de plonger un homard dans l'eau bouillante avant de l'avoir assommé. Pour cuire un homard (ou n'importe quel décapode marcheur, comme un tourteau ou un araignée de mer), les Suisses devront désormais, au préalable, les assommer par choc électrique ou destruction mécanique du cerveau

Ces animaux ne pourront plus, non plus, être transportés dans de l'eau glacée ou de la glace : ils devront être détenus dans leur milieu naturel. 

"Contrainte" interdite

Plus globalement, le texte émis par la gouvernement vise à ce que les animaux ne soient plus soumis à une "contrainte de gravité moyenne ou sévère". Ainsi, les colliers visant à empêcher les chiens d'aboyer seront interdits, même quand ils fonctionnent avec des jets d'eau ou de l'air comprimé. 

En concours ou dans les manifestations animales, les organisateurs devront s'assurer qu'une ou plusieurs personnes sont chargées du soin des animaux. Et en cas de vente d'un chien dans les petites annonces, sa provenance devra être précisée.