Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Encore des huîtres contaminées dans la Manche

-
Par , France Bleu Cotentin

La préfecture de la Manche vient d'interdire le ramassage, l'expédition et la commercialisation des coquillages en provenance des zones de production de Gouville et Blainville ce mardi, après de nouvelles intoxications.

Le ramassage des huîtres est interdit jusqu'à nouvelle ordre à Gouville et Blainville-sur-Mer.
Le ramassage des huîtres est interdit jusqu'à nouvelle ordre à Gouville et Blainville-sur-Mer. © Maxppp - Marc Ollivier

Depuis lundi 19 février, la pêche récréative et professionnelle, le ramassage, le transfert, l'expédition et la commercialisation de tout coquillage en provenance des zones de production de Gouville et Blainville sont interdits. Une décision prise par les services de la préfecture après un cas d'intoxication collective suite à la consommation de coquillages en provenance de ces zones. 

Sur 165 personnes en ayant consommé, dix-sept ont souffert de troubles gastriques. Les analyses réalisées par le Laboratoire national de référence ont montré une contamination en norovirus des huîtres creuses prélevées le 15 février dans les zones incriminées. 

Rien à redire sur la qualité des eaux

Cette interdiction fait suite à celle déjà signifiée par la préfecture le 9 février dernier et qui concernait alors les zones de production de Pirou Sud et d'Agon-Coutainville Nord. Depuis l'interdiction a été levée pour cette dernière zone. 

L'origine de la pollution et de la présence de norovirus est pour une large part liée aux pathologies épidémiques saisonnières qui affectent la population (gastro-entérites...). Les autorités précisent que ça n'a aucun lien direct avec la qualité microbiologique des eaux de la côte Ouest.