Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Encore une belle saison de coquilles Saint-Jacques en Baie de Seine

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Une nouvelle fois cette année, la coquille Saint-Jacques était au rendez-vous dans la Baie de Seine, site protégé et classé, plus gros gisement d'Europe. Le prix était bon pendant les fêtes, avant de s'effondrer en janvier.

Les coquilles Saint-Jacques ont été vendues en moyenne à 3,50€ le kg pendant les fêtes
Les coquilles Saint-Jacques ont été vendues en moyenne à 3,50€ le kg pendant les fêtes © Radio France - Emmanuel Bouin

La Baie de Seine ne déçoit plus personne ces dernières années. Cette saison encore, beaucoup de pêcheurs ont profité du dernier jour, ce mardi 04 mars, pour ramasser une dernière fois une coquille normande Label Rouge.

Fin de la pêche dans la "zone reine"

Dans cette "zone reine" où on trouve de la coquille Saint-Jacques de qualité et en quantité, les bateaux raclaient les fonds marins depuis début novembre. "La Baie de Seine c'est ce que tout le monde attend", confirme Yohan Daubert, patron du Stenaca 2. 

Yohan Daubert, patron du Stenaca 2
Yohan Daubert, patron du Stenaca 2 © Radio France - Simon Cardona

Lui et son équipage nettoient les dragues, les dents, les filets, avant de repartir au large dans quelques heures. Depuis début novembre, le bateau a ramassé huit tonnes de coquilles par semaine dans la Baie de Seine, un bassin qui se situe entre Barfleur et Le Havre. "On a eu la quantité, mais ce n'était pas pareil, affirme le marin. En début de saison, on n'a pas pêché ce qu'on pêchait il y a quelques années."

La coquille s'est bien vendue malgré le Covid-19

Yohan Daubert aurait aussi aimé que la pêche se termine plus tôt dans la baie, "de façon à ne pas épurer la zone. Ils parlaient de fermer dès le 18 février, ils ont fermé le 4 mars. On a perdu quinze jours. Tous les secteurs ont été travaillés. À la fin, c'était triste. C'est pour ça, nous on est remonté un peu plus haut. Ça nous fait plus de frais, mais il y a plus de coquilles."

"Les bateaux ont bien pêché, tempère Dimitri Rogoff, président du Comité régional des pêches. On a une coquille qui s'est bien commercialisée. C'est une bonne chose dans le contexte actuel, avec la crise du Covid-19 et la fermeture des restaurants."

Tout comme Yohan Daubert, Dimitri Rogoff regrette cependant un prix, en moyenne à 3,50€ le kg pendant les fêtes, qui a chuté en janvier. "On a une deuxième partie de saison où le prix est redescendu en dessous des 3€. Ce n'est pas un prix correct pour une coquille Saint-Jacques de cette qualité." 

Deux points positifs pour cette saison en Baie de Seine, il n'y a pas eu d'invendu et le prix plancher n'a pas été mis en place, ajoute le président Comité régional des pêches.

Les filets, les dragues, les dents doivent être changées, nettoyées avant de repartir au large
Les filets, les dragues, les dents doivent être changées, nettoyées avant de repartir au large © Radio France - Simon Cardona

La saison de la coquille Saint-Jacques dure jusqu'en mai

Le Stenaca 2 est reparti en fin d'après-midi, pour aller chercher de la coquille ailleurs qu'en Baie de Seine. "Au large, on va aller chez les Anglais s'il faut. Où on peut", glisse Yohan Daubert avant de quitter le chenal de Port-en-Bessin.

La pêche des Coquilles Saint-Jacques dure jusqu'au 15 mai.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess