Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des vignerons de Champagne misent sur les aires collectives de lavage pour leurs matériels

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne
Ville-Dommange, France

Huit aires de lavage collectives pour le matériel viticole sont déjà opérationnelles en Champagne. Le comité Champagne espère encore développer leur nombre afin d'éviter au maximum les risques de pollution. A Ville-Dommange, dans la Marne, 70 vignerons se sont lancés ensemble dans l'aventure.

L'aire de lavage comporte trois pistes différentes , dont celle-ci.
L'aire de lavage comporte trois pistes différentes , dont celle-ci. © Radio France - Sophie Constanzer

C'est sans nul doute l'aire de lavage collective pour le matériel viticole la plus significative de Champagne : 70 vignerons de huit villages différents ont adhéré à la station dite du"Pré d'une fleur" à Ville-Dommange dans la Marne. 

Cette dernière née des stations de lavage pour le matériel viticole permet de nettoyer les matériels de traitements phytosanitaires -rampes ou autres bidons de traitement- et de collecter les eaux dites polluées dans un même endroit. 

Un projet salué par le parc naturel de la montagne de Reims

Viticulteur à Ville-Dommange, Benoît Alexandre a su convaincre ses collègues dans les 7 villages alentours de mutualiser les moyens, et de créer un groupement d'intérêt économique (GIE) pour créer une aire de lavage collective. "On part sur un paiement au matériel, pour quelqu'un qui va payer une cotisation annuelle de 1000 euros pour un tracteur, ce sera 500 euros pour une personne qui n'a qu'un chenillard", explique Benoît Alexandre, le président du groupement d'intérêt économique (GIE) qui gère donc la structure. La station a reçu un éco-trophée du Parc naturel régional de la Montagne de Reims.

Reportage à l'aire de lavage de Ville-Dommange dans la Marne.

Donner l'assurance qu'on va éliminer un maximum de pollutions diffuses -- Jean-Paul Angers du CIVC

L'objectif c'est de faire évoluer les pratiques, et l'aire de lavage collective représente une alternative aux installations individuelles parfois coûteuses. "Il y a eu une prise de conscience c'est sûr, il y a aussi le côté pratique : nettoyer ici, il y a le matériel qu'il faut, il y a la place qu'il faut, il y a une mise en sécurité et le fait qu'on mutualise tout ça coûtera beaucoup moins cher", souligne Benoît Alexandre. 80 % du coût du projet a été pris en charge par des fonds européens, et des subventions du comité interprofessionnel des vins de Champagne (CIVC).

Le comité interprofessionnel des vins de Champagne a déjà soutenu 15 projets : 8 aires sont déjà opérationnelles, 4 vont rentrer en service au printemps et 3 projets sont "dans les tuyaux". Et le CIVC aimerait bien à terme voir doubler ce nombre pour arriver à 30 aires de lavage collectives pour le matériel viticole un peu partout sur le territoire de la Champagne. "L'objectif c'est de donner l'assurance qu'on va éliminer un maximum de pollutions diffuses", explique Jean-Paul Angers chargé de l'équipement du vignoble au CIVC. 

Tout est automatisé avec un système de badges.
Tout est automatisé avec un système de badges. © Radio France - Sophie Constanzer
Choix de la station

À venir dansDanssecondess