Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

Et si l'avenir de la lentille se trouvait dans le Forez ?

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

La coopérative Eurea a lancé jeudi 5 décembre sa marque d'alimentation Gourmélia. Elle commercialise sous cette étiquette écologique et responsable de la farine, des lentilles vertes du Puy, mais aussi des lentilles du Forez, nouveauté qui pourrait bien se développer.

Le directeur général d'Eurea (Bertrand Relave) et le président de la coopérative (Christophe Chavot)
Le directeur général d'Eurea (Bertrand Relave) et le président de la coopérative (Christophe Chavot) - ©LaFabrikd’Images_Eurea

Feurs, France

Le mastodonte de l'agriculture locale, la coopérative Eurea, lance sa marque de nourriture ! À la veille de son assemblée générale, jeudi 5 décembre, Eurea a organisé un lancement de ses nouveaux produits au Gamm' Vert (magasins du groupe) de Villars. La marque s'appelle Gourmélia et propose des produits locaux : lentilles du Puy, farine bio et CRC, mais aussi une nouveauté - ou presque - la lentille du Forez ! La culture est nouvelle, dans la coopérative Eurea n'en cultive que 10 hectares pour le moment, le double l'an prochain. Pourtant les responsables considèrent qu'il existent une place pour ce produit. 

10 hectares en 2019, bientôt beaucoup plus ?

Christian Chavot est un des producteurs de lentilles du Forez, dans la Loire. Il assume également la casquette et le président de la coopérative Eurea. Selon lui, le milieu de gamme dans le monde de la lentille est un marché à conquérir, Eurea ne s'est pas lancée au hasard. "On a remarqué, dans les rayons il y a notre lentille verte du Puy, premium, haut de gamme, mais ensuite pour les consommateurs de la région, s'ils veulent du milieu de gamme, c'est de la lentille d'import, qui vient d'autres régions". Alors, Gourmélia vendra bien des lentilles vertes du Forez, avec - c'est le principe de la marque - des agriculteurs rémunérés à des prix plus hauts que ceux de la grande distribution. "Par exemple, pour la lentille du Berry, on se trouve sur un prix un peu en dessous de celle du Puy en magasin, en revanche les producteurs sont rémunérés quatre fois moins en moyenne", explique Bertrand Relave, directeur général d'Eurea.

Le goût  : une vraie différence ?

La marque décide de jouer à fond sur la mode du "vert" : circuit court, produits locaux, pas de pesticides, pas d'OGM. Même le logo est de cette couleur. Reste à goûter le produit. Pour Christian Chavot, qui se décrit lui-même comme "pas vraiment spécialiste", la différence est très faible entre la lentille verte du Puy et celle du Forez. "Les experts arrivent à les distinguer, ce n'est pas le même sol évidemment, vers le Puy c'est volcanique", précise-t-il, puis ajoute en souriant : "je suis chauvin, je trouverais toujours les lentilles que je produis meilleures que celles du voisin".

Une culture adaptée au Forez

En ce qui concerne la culture de la lentille, le Forez paraît adapté, en terme de conditions climatiques. "C'est exigeant techniquement, ça demande beaucoup d'attention, mais dans l'ensemble ça peut pousser partout", décrit Christian Chavot. "Ce qu'il faut, c'est éviter les excès, pas trop de sec, pas trop d'eau, pas trop froid, donc ça nécessite des outils et de l'attention, mais sinon ça peut pousser dans beaucoup d'endroits". Pour le moment, la commercialisation reste une expérience pour Euréa, mais si elle rencontre le succès elle pourrait se développer, à l'instar de celle des graines de tournesol (360 tonnes collectées par la coopérative en 2019).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu