Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Salon de l'Agriculture 2019

Paroles d'éleveurs creusois : "être au Salon de l'Agriculture, c'est un rêve qui se réalise"

-
Par , France Bleu Creuse

C'est sans aucun doute un moment qu'ils n'oublieront jamais. Deux éleveurs creusois, un père et son fils, participent pour la première fois au Salon de l'Agriculture. Leur taureau "Luxueux" a été sélectionné pour le concours des plus beaux animaux de la race Blonde d'Aquitaine.

Luxueux, dit "Lulu"et son éleveur Benoit Courty 28 ans vont vivre leur 1er Salon de l'Agriculture
Luxueux, dit "Lulu"et son éleveur Benoit Courty 28 ans vont vivre leur 1er Salon de l'Agriculture © Radio France - Olivier Estran

"Allez viens Lulu, viens.." Brosse en main, Benoit Courty s'approche de son magnifique taureau qui vient se faire cajoler comme un gros matou. "Lulu", c'est Luxueux, un colosse qui accuse une tonne 300 kilos sur la balance (a la dernière pesée de l'automne). Ce mâle de 3 ans et 4 mois fait partie des cinq plus beaux représentants de sa race en France qui se disputeront jeudi le titre de plus beau taureau Blonde d'Aquitaine.

"Je ne suis allé qu'une seule fois à Paris, c’était avec mon père et ma grand-mère" - Benoît, jeune éleveur creusois

"On ne s'attendait pas a être sélectionné aussi rapidement, explique Benoit , cela ne fait que trois ans que nous nous sommes lancés dans la Blonde d'Aquitaine." "C'est mon fils qui a eu ce coup de cœur pour cette race peu commune chez nous , complète son père Laurent, au départ, on est éleveurs de Limousines comme la plupart de nos voisins ici. La Blonde d'Aquitaine est plus massive, et très docile." "Aller au Salon, c'est une consécration, un rêve qui se réalise", poursuit Benoit entre deux coups de brosse. A 28 ans, ce sera une grande première pour ce jeune éleveur : "Je ne suis allé qu'une seule fois à Paris, c’était avec mon père et ma grand-mère." "Moi, je me suis rendu au Salon une seule fois en 1985 en tant que visiteur, les choses ont du pas mal changer", sourit son père.   

Thierry et Benoit Courty, heureux et fiers de leur champion
Thierry et Benoit Courty, heureux et fiers de leur champion © Radio France - Olivier Estran

On fait le plus beau métier du monde "

La complicité de Benoit et Lulu, un éleveur et son champion

"Luxueux" part pour Paris ce mardi. En attendant, il est bichonné, régulièrement brossé, douché et ses cornes récurées pour mettre en valeur sa carrure d’athlète. L'animal massif se laisse manipuler en toute douceur. Le chien qui assiste à la scène ne peut s’empêcher de laisser échapper quelques gémissements de jalousie.

"On fait le plus beau métier du monde, relève Benoit, on est en contact avec les animaux qu'on aime et la nature tous les jours. Je crois en l'avenir de l’élevage. J'y crois vraiment, sinon ça vaut pas le coup de se lever le matin."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess