Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EN IMAGES - Privés de Salon, les agriculteurs ouvrent leur ferme au public

-
Par , France Bleu

L'édition 2021 du Salon international de l'agriculture est annulée à cause du coronavirus. Mais les agriculteurs ont à cœur de faire découvrir leur métier. Près de 200 fermes organisent donc des journées portes-ouvertes à partir de ce week-end du 27-28 février.

 Les portes-ouvertes permettent de faire découvrir le métier et les animaux [photo d'illustration].
Les portes-ouvertes permettent de faire découvrir le métier et les animaux [photo d'illustration]. © Maxppp - IP3 PRESS

Le Salon international de l'agriculture, déjà amputé l'an dernier en raison de la pandémie de coronavirus, est totalement annulé cette année. Il devait ouvrir ses portes ce week-end du 27-28 février à Paris. Une énorme déception pour beaucoup d'agriculteurs. C'est la "frustration" "qui revient chez les éleveurs, surtout pour ceux qui sont habitués à présenter leurs animaux à Paris", expliquait vendredi Jean-Marc Alibert, le président de France Limousin Sélection, sur France Bleu Limousin. Le salon est pour eux l'occasion de mettre en avant leur travail et de valoriser les animaux. Cette annulation pourrait aussi avoir des conséquences commerciales puisque "c'est un moment unique dans l'année où l'on peut communiquer" et donc potentiellement faire des affaires. "Le Salon c'était le rendez-vous incontournable de tous les éleveurs", résume Christian Asna, éleveur de vaches, interrogé par France Bleu Occitanie.

250 poules sont dans l'exploitation d'Aline, installée depuis 2020 à Jeu-les-Bois.
250 poules sont dans l'exploitation d'Aline, installée depuis 2020 à Jeu-les-Bois. © Radio France - Jérôme Collin

Mais les agriculteurs tiennent à faire découvrir leur métier et à rencontrer les Français. Alors, ils sont nombreux à organiser des portes-ouvertes à partir de ce week-end, à l'initiative de la Confédération paysanne, pour partager leur passion. Près de 200 fermes y participent dans plus de 50 départements.

Faire découvrir le monde de l'agriculture

Dans l'Indre par exemple, des fermes ouvrent leurs portes. Aline Lorilloux, installée à Jeu-les-Bois avec ses 250 poules y participe : "C'est quelque chose qui me tient à cœur parce que les gens doivent revenir dans les fermes et se pencher sur ce qu'ils mangent et ce qu'ils ont dans l'assiette", explique-t-elle. Cet événement est pour elle l'occasion de renouer du lien, d'expliquer ses pratiques et ses choix.

En Creuse aussi la Confédération paysanne a organisé cette journée de découverte. Et le succès est là puisque la ferme des Châtaigniers, sur la commune de Méasnes, a accueilli plus d'une centaine de visiteurs, ce samedi. Objectif là aussi, faire découvrir le métier, les animaux, les engins et expliquer l'origine de ce qu'il y a dans nos assiettes.

Plus d'une centaine de visiteurs ont visité la ferme des Châtaigniers, dans la commune de Méasnes, samedi.
Plus d'une centaine de visiteurs ont visité la ferme des Châtaigniers, dans la commune de Méasnes, samedi. © Radio France - Léa Guedj

Des visites guidées sont également organisées en Mayenne. A Bazougers par exemple, Marieke et Willem de Kam, leur gendre Kristoffer Larsen et leurs quatre salariés ont fait visiter leur fournil, leur fromagerie et leur stabule. "Ça nous apprend des choses, c'est une expérience à refaire", se réjouit l'une des visiteuses Muriel.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Plusieurs dizaines de personnes ont visité la ferme "Les Hauts d'Escures", située à Saint-Jean-le-Blanc dans le Calvados. "Je suis de la région, je connais donc un peu le monde agricole, mais c'est bien de venir directement sur l'exploitation. On découvre leur quotidien, on est au cœur du métier. C'est très intéressant d'échanger avec les éleveurs", confie Aurélie.

De nombreux visiteurs observent les vaches de la ferme d'Escures.
De nombreux visiteurs observent les vaches de la ferme d'Escures. © Radio France - Léa Dubost

A Chantepie, près de Rennes, la ferme bio de la Chevallerais a participé à l'événement. L'occasion pour le propriétaire de la ferme, Frédéric Lesueur, de remettre du lien social après l'éloignement dû à la crise sanitaire et de sensibiliser ses visiteurs au bio et à la production raisonnée.

Frédéric Lesueur a montré un par un les variétés de légumes de la récolte d'hiver.
Frédéric Lesueur a montré un par un les variétés de légumes de la récolte d'hiver. © Radio France - Maxime Glorieux

Vous pouvez retrouver les visites également prévues en Indre-et-Loire et dans le Calvados dans ces articles. Quelques salons régionaux sont aussi organisés, comme dans le Nord, à partir de ce samedi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess