Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Festival de la viande à Evron : opération séduction des éleveurs bovins qui veulent trouver des acheteurs

-
Par , France Bleu Mayenne

Les éleveurs des 469 bovins de cette édition 2019 du Festival de la viande misent beaucoup sur ce rendez-vous à Evron. C'est là qu'ils espèrent vendre leur viande de qualité, aux acheteurs qui se déplacent directement sur place. Le contexte de vente est difficile en cette rentrée.

Gérard Bedel, éleveur d'Ille-et-Vilaine remporte l'un des trois prix de cette 54ème édition du Festival de la viande, à Evron.
Gérard Bedel, éleveur d'Ille-et-Vilaine remporte l'un des trois prix de cette 54ème édition du Festival de la viande, à Evron. © Radio France - Aurore Richard

Évron, France

Ce dimanche 1er septembre est le dernier jour pour profiter du festival de la viande à Evron. 469 bovins sont présentés pour cette 54ème édition : des Charolais et des Rouges des Prés principalement. 

C'est une opération séduction pour les éleveurs car les négociants, les marchands sont là pour acheter de la viande et il ne faut pas manquer ce rendez-vous, c'est actuellement de plus en plus difficile de vendre de la viande de qualité.

Des éleveurs de la Mayenne, de la Sarthe, d'Ille-et-Vilaine, etc. 

Edgar Cortin présente deux Charolaises cette année et elles sont impeccables. "C'est une tonte, un shampoing, il faut mettre les muscles de l'animal en valeur. Une bonne bête doit être élégante. Ce sont des critères de beauté, ce ne sont pas les mêmes que pour une femme parce que là, on cherche les rondeurs mais il y en a", plaisante l'éleveur. Au festival, les bêtes doivent séduire les acheteurs

Les acheteurs se promènent dans les allées, discutent avec les éleveurs. Parfois, cela colle entre le vendeur et l'acheteur et une étiquette "Intermarché", "Carrefour"ou autres, est donc collée sur la croupe de l'animal pour indiquer la vente. 

Un kilo de carcasse de viande bovine de qualité varie entre 7 et 15 €

Pourtant la tendance est à la baisse des ventes. Gérard Bedel, éleveur d'Ille-et-Vilaine, a par exemple près de 10% de ventes en moins depuis quelques années. Il sait que le prix de sa viande, de qualité, peut être un frein. "La championne est entre 13 et 15 euros le kilo de carcasse, le mâle est vendu 10, la vache est vendue 8. La moyenne pour une viande de qualité, c'est 7 euros le kilo de carcasse", indique Gérard. 

Chaque bête vendue a une étiquette collée sur la croupe.  - Radio France
Chaque bête vendue a une étiquette collée sur la croupe. © Radio France - Aurore Richard

Selon Edgar Cortin, éleveur de Saint-Berthevin, les acheteurs préfèrent la viande de vache allaitante, moins chère et parfaite pour le steak haché : "La consommation de viande, en France, a augmenté mais elle s'oriente vers la viande transformée". 

La viande hachée représente même la moitié de la viande bovine consommée en France en 2018, selon l'interprofession de la filière viande, Interbev.

Choix de la station

France Bleu