Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Fêtes de fin d'année : les ostréiculteurs bretons sont sur le pont

mardi 22 décembre 2015 à 7:00 Par Thomas Schonheere, France Bleu Breizh Izel et France Bleu

Pour les ostréiculteurs bretons, c'est la période la plus importante de l'année. En moyenne, entre 70 et 80 % de leur chiffre d'affaires est réalisé au moment des fêtes. En coulisses, on s'active pour boucler les commandes.

Pour les fêtes, les ostréiculteurs font appel à de nombreux saisonniers
Pour les fêtes, les ostréiculteurs font appel à de nombreux saisonniers © Radio France - Thomas Schonheere

Riec-sur-Bélon, France

Pour eux, les vacances ne sont pas pour tout de suite. Chez Jean-Jacques Cadoret, ostréiculteur à Riec-sur-Bélon (Finistère), les trieurs s'activent devant le tapis roulant. Chaque jour, une trentaine de tonnes d'huîtres passent entre leurs mains, contre une tonne environ en période "creuse". "Çà enchaîne, sourit Titouan, plus concentré que jamais. Je trie les huîtres, celles qui sont creuses et celles qui sont un petit peu plus ouvertes. Et je remplis les bourriches."

Direction ensuite le "cerclage" : la bourriche passe dans une machine qui l'entoure d'un fil de plastique, le fil est coupé puis chauffé. Une fois l'emballage près, la bourriche est étiquetée puis envoyée sur le quai pour être chargée dans les camions. "C'est tendu, confirme Séverine Lebreton, responsable de la production. On doit respecter les horaires pour les départs de camion, il y a beaucoup de colis qui arrivent, qui partent, etc. Beaucoup de moments de stress, mais on y arrive !"

Des saisonniers en renfort

Pour honorer toutes les commandes passées pour ces fêtes de fin d'année, les ostréiculteurs font appel à de nombreux saisonniers. Chez Jean-Jacques Cadoret, environ 200 personnes travaillent sur toute la période, contre une quarantaine en temps normal. Des saisonniers payés au SMIC horaire, avec quelques avantages en nature : "On a le droit à deux douzaines d'huîtres pour les réveillons", rigole Gwendal, apiculteur le reste de l'année. En décembre, "Les Huîtres Cadoret" réalisent 25 à 30 % de leur chiffre d'affaires, contre 70 à 80 % pour la plupart des ostréiculteurs bretons.

Reportage : "Les Huîtres Cadoret" en ébullition avant les fêtes