Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Feu vert pour le purin d'ortie : un Creusois crie au coup de communication

lundi 2 mai 2016 à 23:09 Par Valérie Mosnier, France Bleu Creuse

Un arrêté du ministère de l'Agriculture publié samedi dernier fixe une liste d'une centaine de substances naturelles à usage biostimulant dont l'ortie. Mais c'est loin de convaincre l'Association pour la Promotion des Préparations Naturelles Peu Préoccupantes, basée à Saint-Laurent en Creuse.

L'arrêté du ministère liste une centaine de plantes à usage biostimulant
L'arrêté du ministère liste une centaine de plantes à usage biostimulant © Maxppp - Thierry Gachon

Creuse, France

Cet arrêté du ministère de l'Agriculture est en fait l'application de la loi d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt votée le 14 octobre 2014. Désormais une centaine de substances naturelles, inscrites sur une liste seront accessibles à tous, y compris les agriculteurs. Chacun pourra donc fabriquer et commercialiser ses propres produits pour stimuler la croissance des plantes.

Une liste réductrice

Selon l'Association pour la Promotion des Préparations Naturelles Peu Préoccupantes, qui prône les alternatives aux pesticides, la liste définie par le ministère de l'Agriculture ne correspond pas à la réalité. L'autorisation de fabriquer et de commercialiser du purin d'ortie c'est un peu l'arbre qui cache la forêt. "Les préparations naturelles peu préoccupantes, ce n'est pas que les purins" explique le Creusois Dominique Jeannot, l'animateur de l'association "c'est plus de 1.000 préparations, là on a la liste d'une centaine de préparations et dedans il manque les plus importantes : la consoude, le pissenlit, la prêle..."

L'arrêté établit une première liste d'une centaine de substances naturelles à usage biostimulant, qui pourra être complétée après une évaluation de l'Agence nationale de sécurité sanitaire garantissant qu'elles ne représentent pas d'effet nocif sur la santé humaine, sur la santé animale et sur l'environnement. "La liste va avoir du mal à grimper, s'il faut 10 ans pour examiner chaque plante" rajoute Dominique Jeannot.