Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Firminy veut produire les fruits et légumes de ses cantines scolaires et Ehpad

jeudi 15 février 2018 à 19:55 Par Jeanne-Marie Marco, France Bleu Saint-Étienne Loire

La ville de Firminy (Loire) envisage de créer une régie agricole municipale pour produire les fruits et légumes de ses cantines scolaires et maisons de retraite. Les repas seraient donc 100% bio et locaux.

Une parcelle a déjà été choisie sur les hauteurs de Firminy (illustration)
Une parcelle a déjà été choisie sur les hauteurs de Firminy (illustration) © Maxppp - Frédéric Cirou

Firminy, France

Et si Firminy produisait ses fruits et légumes pour les cantines scolaires et Ehpad de la ville ? Le projet d'une régie agricole municipale est à l'étude cette année. La commune de Mouans-Sartoux dans les Alpes-Maritimes a réussi le pari depuis déjà plusieurs années, elle explique le fonctionnement de cette régie à France Bleu Saint-Etienne-Loire.

Une parcelle et des agriculteurs

La commune de Mouans-Sartoux a commencé, il y a quelques années, par acquérir une parcelle de quatre hectares. Un agriculteur a été mobilisé pour faire pousser les fruits et légumes et la mayonnaise a tout de suite pris. En 2017, 24 tonnes de légumes ont été récoltées. Pour fournir les trois cantines scolaires de la ville, la parcelle a été agrandie et trois fonctionnaires de plus ont été embauchés.

La régie agricole de Mouans-Sartoux arrive ainsi à fournir 1.000 repas par jour, du 100% bio et local. Pour rentabiliser au maximum la récolte, les surplus de légumes d'hiver et d'été sont congelés. La ville répond à 85% des besoins en légumes des cantines, elle espère atteindre prochainement les 100%.

La commune de Mouans-Sartoux assure ne pas avoir de surcoût. Le coût des salaires des agriculteurs est compensé par l'économie réalisée sur les fruits et légumes.

Firminy a déjà sa parcelle

Firminy veut donc se baser sur ce modèle pour créer sa régie agricole. Une parcelle, sur les hauteurs de la ville, a déjà été choisie assure le maire. Le projet va désormais être étudié par des étudiants ingénieurs de l'Institut supérieur d'agriculture et d'agroalimentaire Rhône-Alpes :"ils vont nous dire comment sont les sols pour produire et ils vont nous faire une analyse sanitaire, réglementaire et technique", explique Marc Petit, qui prendra une décision cette année.

EXPLICATIONS I Le maire de Firminy Marc Petit

Le maire, très enthousiasmé par son projet, espère ainsi pourvoir fournir les fruits et légumes des deux cantines scolaires de la ville (soit environ 350 repas par jour) et des trois maisons de retraite.