Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Gel : au moins un tiers de la production viticole française sera perdu, selon la FNSEA

-
Par , France Bleu

La vague de froid qui sévit sur le pays depuis la semaine dernière ravage une partie importante des cultures de nombreuses régions, vignes et arbres fruitiers en tête. Selon le syndicat FNSEA, au moins un tiers de la production viticole va être perdu en raison de ce gel printanier.

Un vigneron observe les bourgeons qu'il tente de réchauffer en pleine nuit au Landreau, près de Nantes,
Un vigneron observe les bourgeons qu'il tente de réchauffer en pleine nuit au Landreau, près de Nantes, © AFP - Sebastien SALOM-GOMIS

Au moins un tiers de la production viticole française "sera perdu" à cause de l'épisode de gel qui sévit ces jours-ci dans le pays, a déclaré mercredi à l'AFP la FNSEA. Le syndicat estime que cette surface représente "à peu près deux milliards d'euros de chiffre d'affaires en moins" pour la filière.

Un bilan sur toutes les régions de production

"Avec mes collègues, nous avons fait le tour de tous les bassins de production, avec les interprofessions, les chambres d'agriculture, les coopérateurs, les vignerons indépendants", a indiqué Jérôme Despey, viticulteur dans l'Hérault et secrétaire général de la FNSEA. Cette estimation est une consolidation de remontées professionnelles, a-t-il expliqué.

"Une période très difficile pour le monde agricole"

La semaine dernière et cette semaine encore, les agriculteurs de la plupart des régions de France passent leurs nuits à tenter de échauffer leurs cultures, ou ce qu'il en reste, pour les protéger du gel. C'est "probablement la plus grande catastrophe agronomique de ce début de XXIe siècle",selon le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie.

"C'est une période très difficile pour le monde agricole", a souligné Jean-Marie Barillère, président du Cniv, qui réunit les interprofessions des vins à appellation d'origine et à indication géographique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess