Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Gel dans l'Hérault : un "constat de désolation" dans les vignes et les champs

-
Par , France Bleu Hérault

Dans l'Hérault, les premières estimations des dégâts causés par le gel sur les cultures sont catastrophiques, avec des pertes jusqu'à 100% sur une partie du vignoble. Les arboriculteurs et les céréaliers sont également touchés.

Une partie du vignoble héraultais est touché à 100% par les intenses gelées de la nuit de mercredi à jeudi.
Une partie du vignoble héraultais est touché à 100% par les intenses gelées de la nuit de mercredi à jeudi. © Maxppp - David Thierry

L'épisode de gel qui était prévu pour la nuit de mercredi à jeudi dans l'Hérault et au-delà, sur une majeure partie de la France, s'est révélé plus sévère encore qu'annoncé. Les températures sont descendues jusqu'à -8 degrés par endroit, même en plaine. La quasi totalité du département est concernée et dans certaines zones, 100% des vignes sont touchées. 

Gel historique, conséquences catastrophiques

"Les dommages sont d'autant plus importants que la végétation était en avance pour la saison, avec les premières feuilles sur les ceps de vigne. C'est un moment de grande fragilité", explique Jérôme Despey, président de la Chambre d'agriculture de l'Hérault. "Le recensement est en cours, mais on sait déjà que parmi les secteurs les plus touchés figurent la moyenne vallée de l'Hérault, le Pic Saint-Loup, la bordure littorale autour de Mèze, Bouzigues, Villeveyrac. Le Biterrois également, le Minervois et tous les hauts cantons."

"Plus on avance dans les heures, plus nous avons des retours catastrophiques sur la perte de récolte à venir". Jérôme Despey

"L'est du département semble un peu plus "épargné" : Castries, Saint-Geniès-des-Mourgues, Restinclières, Saint-Christol où 30% des parcelles sont frappées. Mais on peut d'ores et déjà parler d'un gel historique, et d'un constat de désolation. Plus on avance dans les heures, plus nous avons des retours catastrophiques sur la perte de récolte à venir. On a eu des gels par le passé mais je pense malheureusement qu'on va battre des records en terme d'impact. C'est un coup de massue que nous sommes en train de vivre".

Des caves coopératives touchées à 90%

Historique ? Boris Calmette confirme, viticulteur à Fabrègues et président des Vignerons coopérateurs. "C'est une intensité de sinistre qui n'a jamais été vue. J'ai 62 ans et je n'ai jamais vu ça. Ceux de la génération d'avant, à certains endroits, non plus. On a des caves coopératives touchées jusqu'à 90%, ce qui est rarissime. Une situation catastrophique."

"Quand on passe le matin dans les vignes et qu'on voit les feuilles congelées, que deux ou trois heures après, quand le soleil est passé, elles sont noires ou grises... ça fait littéralement mal au ventre. Après un an de Covid qui a impacté les trésoreries et le moral, il va falloir se retrousser les manches et être imaginatifs, responsables que nous sommes. Nos élus aussi, parce qu'on aura besoin de tout le monde. Imaginatifs pour sauver tout ceux qui pourront l'être, pour que l'année prochaine et les suivantes, ils puissent cultiver de la vigne dans cette région."

"Quand on passe dans les vignes et qu'on voit les feuilles congelées, puis qu'elles deviennent noires ou grises..." Boris Calmette, président des Vignerons coopérateurs

Michel Nicolas est vigneron à Montagnac, avec des parcelles également à Pézenas et Servian. 70 hectares. La moitié de son domaine est touché à 100%. Il a fait ce jeudi matin le tour de ses parcelles pour estimer les dégâts. Son témoignage :

"La gelée a été tellement forte que dès 8h du matin on voyait les dégâts, les pampres (tiges) des vignes qui se fanaient..." Michel Nicolas, vigneron

Dans l'Hérault, une partie des vignobles a littéralement brûlé sous l'effet du gel.
Dans l'Hérault, une partie des vignobles a littéralement brûlé sous l'effet du gel. - Chambre d'agriculture de l'Hérault

Les autres filières touchées

La viticulture n'est pas la seule sinistrée, l'arboriculture aussi, à Marsillargues ou Mauguio, notamment les abricotiers. Des dommages également sur les céréales, surtout le blé dur. 

Pour l'instant les estimations des dégâts sont toujours en cours. La Chambre d'agriculture fera un point plus précis demain midi, vendredi.  

Dès la mi journée, les élus, parlementaires entre autres, interpellaient le gouvernement pour demander des mesures d'aide à la filière. Dans un communiqué, le Département assure son soutien : "Sur les 17 dernières années, 31 événements climatiques ont donné lieu à une reconnaissance de l’état de calamité agricole. Le Département a apporté son soutien financier aux agriculteurs sinistrés."

Sur les réseaux sociaux, les représentants du monde agricole et les élus appellent à la mobilisation générale

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess