Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Gel des cerisiers : 80 à 90% de dégâts à Fougerolles

L'estimation des dégâts du gel de la semaine dernière sur les cerisiers de Fougeroles est tombé ce lundi après-midi, 80 à 90% de la production est perdue. Une véritable catastrophe qui rappelle celle de 2017.

Cerisiers en fleurs début avril 2020 à Fougerolles en Haute-saône
Cerisiers en fleurs début avril 2020 à Fougerolles en Haute-saône © Radio France - Jean-François Fernandez

Après les deux nuits de gels de la semaine dernière on s'attendait à de gros dégâts sur les cerisiers en fleurs à Fougerolles, c'est finalement une véritable catastrophe avec une énorme perte sur la production 2021.

80 à 90% de pertes

Les différents producteurs de cerises sur Fougerolles ont remonté l'état des lieux de leurs constatations. Bernard BAUD, président de l'AOC Kirsch de Fougerolles explique que les pertes sont de 80 %  à 90 %.

Cela rappelle malheureusement l'année 2017 ou le gel avait touché les cerisiers un peu plus tard dans la saison, en mai. Cette année là il n'y avait quasiment pas eu de kirsch à Fougerolles. En 2017 il y avait eu 20 tonnes de cerises au lieu des 300 tonnes sur une bonne année, on devrait cette année se diriger vers les mêmes chiffres.

Réunion du crise au ministère

Le  ministre de l'Agriculture  Julien Denormandie a organisé ce lundi une réunion de crise autour des conséquences du gel, le principe d'une nouvelle réunion la semaine  prochaine a été acté.

Le ministre s'est fixé pour objectif que les premiers financements arrivent mi-juin/début  juillet pour les arboriculteurs et producteurs de petits fruits. Le principe  d'allègement de charges est acté mais pas le montant. Il faut que le ministre aille chercher les arbitrages à Bercy.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess