Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Deux mois après les incendies à Générac, les assurances tardent à indemniser les agriculteurs sinistrés

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gard Lozère

Deux mois après les incendies qui ont détruit plus de 600 hectares à Générac (Gard), les agriculteurs sinistrés tardent à être indemnisés par leurs assurances.

Magali Saumade, la présidente de la Chambre d'agriculture du Gard s'est rendue sur l'exploitation des frères Julien
Magali Saumade, la présidente de la Chambre d'agriculture du Gard s'est rendue sur l'exploitation des frères Julien © Radio France - Sylvie Duchesne

Générac, France

Les élus du bureau de la Chambre d'agriculture du Gard étaient à Générac ce lundi pour faire notamment le point avec les agriculteurs victimes des incendies de l'été. Plus de 600 hectares sont partis en fumée les 30 juillet et 2 août 2019. Dans les jours qui ont suivi ces feux, les assurances promettaient qu'ils seraient indemnisés rapidement. 

Deux mois plus tard, le constat est là. : si certains particuliers ont bien reçu un chèque de leur assurance, ce n'est pas le cas pour les exploitants agricoles. Notamment pour Denis et Benoît Julien, qui élèvent des vaches et des chevaux. Ils produisent également de la vigne et des céréales. Le 30 juillet, le feu s'est arrêté à quelques mètres seulement de leur exploitation. "Nous, c'est trois à quatre kilomètrese clôtures à refaire. C'est un gros billet donc l'avance est importante, sachant qu'on n'a pas que ça à faire et à payer. C'était pas prévu au budget.

"On s'assure justement pour avoir un assureur en cas de besoin et là on en a besoin plus que jamais"

Denis Julien, l'un des agriculteurs sinistrés de Générac

Pas de nouvelle de l'assurance non plus pour Emilien Amphoux qui a perdu une partie de son vignoble. "Quand on retourne dans les parcelles, on a une boule au ventre. Après, concernant les assurances, je suis de nature optimiste (...) J'ai déjà connu deux inondations, j'ai connu une sécheresse, c'est vrai que ça fait partie du métier, mais l'accumulation, ça pèse quand même". 

Emilien Amphoux, viticulteur sinistré à Générac

La présidente de la Chambre d'agriculture va rencontrer Groupama

Magali Saumade, la présidente de la Chambre d'agriculture a annoncé ce lundi qu'elle avait rendez-vous ce mercredi avec Groupama. "Il faut évidemment que les fonds soient débloqués le plus rapidement possible. Qu'on donne au moins un calendrier à ces agriculteurs qui ont été victimes des incendies." Elle ajoute qu'une association des sinistrés est en cours de création. Elle permettra selon elle de solliciter des subventions auprès de la région Occitanie. 

Reportage à Générac chez les agriculteurs sinistrés

Derrière l'exploitation des frères Julien, on peut encore voir les traces de l'incendie du mois de juillet - Radio France
Derrière l'exploitation des frères Julien, on peut encore voir les traces de l'incendie du mois de juillet © Radio France - Sylvie Duchesne
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu